La police judiciaire renvoie au parquet les activistes arrêtés, la semaine derniére

Aujourd’hui, mardi 18 février 2020, la police judiciaire a renvoyé au parquet le dossier de jeunes militants arrêtés depuis plusieurs jours.

Les charges retenues contre les détenus , par la police depuis la soirée du 13 du mois n’ont pas été révélées.

Les activistes Mekfoula Mint ,  Brahim et Aminetou Mint El moctar ont révélé que les interrogatoires auxquels elles  ont été soumis par les enquêteurs de la policese rapportent à « la tenue d’une réunion non autorisée ».

La réunion susmentionnée concerne la formation d’ un parti politique dénommé  « l’Alliance pour le réfondation  de l’État mauritanien », évqué à Nouakchott ces derniers jours.

Des clips audio avaient circulés  suspectant les partisans de ce parti , en cours de constitution , de porter atteinte  aux croyances religieuses  et cela a provoqué une controverse sur les sites de réseaux sociaux.

Des blogueurs considèrent que la police a divulgué ces clips vidéos pour distraire l’opinion publique et discréditer les détenus.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/23433

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire