La première cargaison de poisson mauritanien arrive à Tindouf, en Algérie …

وصول أول كمية من السمك الموريتاني إلى تيندوف الجزائرية...Tindouf: La première cargaison de poisson frais est arrivée dans le sol de la wilaya de Tindouf, en provenance de la ville mauritanienne de Nouadhibou, via le poste frontière algéro-mauritanien, Mustafa Ben Boulaid, a-t-on appris aujourd’hui, mardi à l’Inspection vétérinaire de la wilaya.

La quantité de poisson frais importée a dépassé 15 tonnes à travers cinq variétés de poissons bleus et blancs qui ont atteint intactes et se conforment à toutes les spécifications sanitaires requises lors de la première opération de ce type depuis la mise en place du poste frontalier en août de l’année 2018, comme l’explique le chef de l’inspection vétérinaire Mohamed Chaqour Galatia.

.
Le processus d’importation a rempli toutes les conditions légales et sanitaires et rempli tous les documents requis dans le dossier relatif à ces transactions commerciales, par le biais desquels une société à responsabilité limitée a obtenu l’autorisation sanitaire qui autorise l’apport de poisson frais avec une licence du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, selon la même source.

La quantité importée a fait l’objet d’un examen attentif pour assurer la sécurité du produit, qui a atteint le marché local dans de bonnes conditions, malgré la distance séparant la ville de Nouadhibou de la ville de Tindouf, qui dépasse 1600 km, ce qui a obligé les responsables à parcourir la distance en un temps n’excédant pas 42 heures sans s’arrêter afin d’assurer le déchargement  approprié et sain à ce produit, comme indiqué.

Les responsables de la société à responsabilité limitée se sont engagés à fournir cette substance de poisson localement une fois par semaine, « ils ont  obtenu outes les facilités nécessaires par l’institution bancaire pour transférer l’argent et aussi obtenir un espace  pour développer cette activité que les citoyens ont favorisée »,d’autant plus que le prix de vente du produit, selon la source, est abordable compte tenu des prix dans le reste du pays.
Il importe de rappeler que  le passage frontalier, Mustafa bin Bolaid, est un acquis  majeur qui renforcerait les efforts déployés par l’État pour améliorer les services, améliorer les zones frontalières, encourager les échanges économiques et commerciaux, et faciliter le passage des personnes entre les deux pays.
Source : https://www.ndbactu.net/2020/02/blog-post_5.html
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire