A bas le racisme d’ Etat!

Ce spectacle du Président de l’ Assemblee Nationale interrompant une députée parce qu’ elle s’ exprimait en français est tout simplement inacceptable. Il témoigne de l’ampleur de la dérive chauvine qui affecte maintenant ouvertement les institutions de la Republique. Le Président de l’ Assemblée Nationale sait que le français est une langue OFFICIELLE d’ USAGE en Mauritanie depuis des décennies.

L'Assemblée nationale annonce l'accréditation de la commission d'enquête parlementaireIl sait aussi que les langues negroafriacaines ont été purement et simplement effacées du système d’ enseignement depuis des décennies et que l’ exigence de s’ exprimer dans ces langues non enseignées est une façon pure et simple d’ anéantir toute participation sérieuse des negroafricains tout particulièrement, à la vie publique.
Ce n’ est ni plus ni moins qu’une officialisation du racisme dans le pays.

Même sous le régime de Maouwiya, avec ses massacres, ses déportations et ses spoliations des communautés negroafriacaines, même sous le régime de Ould Abdel Aziz qui a poursuivi le communautarisme sectaire officiel , un tel seuil n’ avait pas été atteint dans l’injustice, la discrimination raciale et la division de notre peuple.
Le racisme d’ Etat ne passera pas !

lien de la video  : https://www.facebook.com/gourmo.lo/videos/10220024324792441/?t=16

 

Gourmo Abdoul Lo
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire