La langue de traduction des interventions des députés, suscite la controverse au Parlement

https://alakhbar.info/sites/default/files/1433164798%281%29_11_8.jpgLa traduction des interventions des députés, ce matin, vendredi 31 janvier 2020, a suscité la controverse au sein du Parlement, lors de la  séance de discussions concernant  le rapport du Premier ministre Ismail Ould Cheikh Sidia .

Lors de l’ouverture de la session, certains députés ont souligné que la traduction se fait des langues nationales vers la langue, sans prévoir entre les langues nationales,.

Le président du Parlement, Cheikh Ould Baya, a précisé que la question est liée aux moyens techniques à l’heure actuelle.

Il est intervenu  plusieurs fois, pour avertir les traducteurs que les langues nationales ne peuvent être traduites qu’en arabe et non dans une autre langue nationale ou en français.

Le Président du Parlement a suspendu certains députés , réitérant que la traduction des langues nationales vers d’autres langues que l’arabe  nécessite de s’équiper en  moyens techniques, non disponibles à l’heure actuelle.

Le Président du Parlement a également averti  la députée de l’Alliance  Sawab-  Ira, Coumba Dadia Kane, qui a intervenu  en français,  attirant son attention sur la décision concernant la langue qui doit etre traduite  au Parlement.

La députée a répondu que son message est  adressé au Premier ministre et qu’elle a donc choisi de s’exprimer en français. Le président du Parlement a répondu que dans ce cas ,elle a le droit de choisir la langue qu’elle juge appropriée.

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire