Les habitants de Tmeimichatt laissés pour compte

Les habitants de Tmeimichatt laissés pour compteNordinfo – Les familles habitant dans la localité deTmeimichatt, 319 km de Nouadhibou et de Zouérate, ne savent pas à quel saint se vouer. Près de 200 familles sont coupées du monde à partir de chaque 20 heures. Tout peut avoir lieu dans cette zone dépendante de la Moughataa de Chami et rattachée à la région de Dakhlet Nouadhibou.

En effet, à partir de 20 heures depuis ce 22 janvier ; avant c’était à 22 heures, pas de téléphone, pas de communication, tu ne peux joindre personne. Ne touche-t-on pas ici aux libertés des personnes lorsqu’elles ne peuvent plus se connecter avec le monde extérieur ?

Ni Haimouda ould Khawmani qu’on dit natif de cette localité, attaché de direction à la SNIM, ni le maire de Tmeimichatt Cheikh ould Habib, très décrié ici, ne peuvent rien contre cette situation désagréable voire insupportable pour les habitants diversifiés de cette localité.

Selon nos sources, ces responsables de cette localité n’ont par ailleurs fait que profiter d’elle en détournant ses richesses, ses biens, ses dons. On signale ici que, il y a quelques jours, Ould Khawmany, un proche de l’ex-président Mohamed ould Abdel Aziz, de passage dans la localité, le réseau a été laissé aux populations durant 24 heures.

Toute la nuit, les habitants se sont gargouillés de connexion jusqu’à la lie. Ils ont souhaité que ce Haimouda revienne au moins une fois par semaine pour les libérer de ce carcan de défaut de réseau.

Celui-ci est pourtant très proche car au niveau de la base SNIM, le WIFI existe et est utilisé du cuisinier en passant par les simples ouvriers SNIM. Mais le WIFI ne règle pas le problème car il faut être à l’intérieur de la base.

A l’extérieur, les pauvres populations qui souffraient du manque voire d’absence de réseau pensaient avec plus de nostalgie à la ville où la vie était connectée. Selon les populations, c’est un simple câble qui rattache le signal au réseau électrique et le problème est résolu au grand bonheur des habitants.

Mais y a-t-il volonté de vouloir faire du bien ? Ou la SNIM ne cherche que son intérêt propre monopolisant le réseau au grand dam des habitants ? Rappelons que, il y a quelques temps, les populations se sont soulevées, bloquant la voie ferrée devant de hauts responsables de la SNIM de passage, demandant l’amélioration de la connexion.

Vont-elles aujourd’hui récidiver face à cette situation lamentable de coupure de réseau à 20 heures ? Jusqu’à quand la localité de Tmeimichatt, en développement significatif, va-t-elle restée coupée du monde ?

A.S pour NordInfo

via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire