6 mois après le règne du président Ghazouani et l’administration territoriale toujours gerée par les hommes de la decennie anterieure .. confiance ou manque de compétences?

L’administration régionale est entrée dans son sixième mois et fonctionne toujours avec les hommes de la dernière décennie.

Dans les  cercles administratifs, on s’attend à ce que le nouveau premier ministre décidera,meme si cette sitution semble avoir  une incidence négative sur la performance des agences administratives les plus importantes dans le pays.

Certains gouverneurs ont quitté leur lieu de travail en raison de leur droit à la retraite, tandis que d’autres attendent le même sort , au moment où le nouvveau ministre de l’Intérieur tarde à apporter des changements ,depuis qu’il a été chargé  , par le  premier Ismail Ould Badda Ould Cheikh Sidya , de gerer  ce secteur.

Certains expliquent la continuité de la conduite de toutes les  structures du secteur intérieur apar  les hommes de la dernière décennie , en raison de la confiance placée , par le président de la République Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwani  en  les hommes de son ancien ami Mohamed Ould Abdel Aziz mais aussi, en raison du grand service qu’ils ont rendu au président actuel, à la veille de son élection.

Alors que d’autres voient que la raison est l’incapacité du secteur à gerer  ses hommes ou à choisir d’autres ,  parmi les nombreux cadres du département .

 

Source : http://zahraa.mr/node/22520

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire