« Saisissez votre chance » : le ministre de l’emploi annonce un financement de 500 porteurs de projets

« Saisissez votre chance » : le ministre de l’emploi annonce un financement de 500 porteurs de projetsBonne nouvelle pour les jeunes mauritaniens porteurs d’initiatives d’auto-emploi ou encore d’activités génératrices de revenus (AGR) mais qui ont des difficultés d’accéder aux financements.

Le ministre mauritanien de l’emploi, de la jeunesse et des sports Taleb Ould Sid’Ahmed a annoncé vendredi à Nouakchott un appui financier au profit de 500 porteurs de projets, invitant les jeunes mauritaniens à « saisir leur chance et avoir de l’audace ».

Face à des « des banques qui rechignent d’octroyer des crédits aux jeunes qui veulent se lancer dans l’entreprenariat », le Gouvernement mauritanien s’est engagé à « développer l’entreprenariat des jeunes en l’adaptant surtout à leurs conditions », a expliqué lors d’une rencontre avec des organisations de jeunes, M. Ould Sid’Ahmed.

Le ministre de l’emploi a précisé que les 500 porteurs de projets vont être été sélectionnés sur des critères « transparents et sévères », assurant que les bénéficiaires profiteront d’une formation en entreprenariat et coaching, à côté de l’appui financier.

M. Ould Sid’Ahmed a détaillé quelques critères d’éligibilité des projets qui peuvent être potentiellement retenus notamment au niveau local, pour stabiliser sur place les jeunes, limiter l’exode rural et l’immigration.

« Il faut que les jeunes au niveau des régions, partant du potentiel économique local, essaient de voir quel est le potentiel, quelle est la réalité du marché local, comment est-ce qu’ils peuvent évoluer au niveau local. Ça s’est parmi les critères d’éligibilité du projet. Le succès du projet, c’est de s’appuyer véritablement sur la réalité locale », a-t-il déclaré.

« Il n’y a pas de ségrégation au niveau des cibles. Tout le monde est concerné aussi bien les personnes à mobilité réduite que les jeunes, les femmes, les associations féminines, les coopératives… C’est vraiment une occasion que le Chef de l’Etat [Mohamed Cheikh El Ghazouani] a donnée aux jeunes pour se lancer dans l’entreprenariat qui fait partie des instruments de lutte contre le chômage. Tout le monde ne peut pas travailler dans les bureaux et notre économie ne permet pas d’absorber tous les chômeurs et tous les chercheurs d’emploi », a précisé le ministre de l’emploi.

Pour le ministre l’emploi, «c’est le moment pour les jeunes mauritaniens de démontrer leurs talents, de s’affirmer, de s’autonomiser. J’appelle tous les jeunes de Mauritanie qui ont des idées à les mûrir, je les appelle à avoir de l’audace pour défendre leurs projets ».

Par ce financement, le Gouvernement entend développer l’activité économique du pays, en misant sur les secteurs qui ont du potentiel, comme les BTP, les pêches ou encore l’agriculture… « Tout ce qui concerne les risques financiers, les garanties, les taux d’intérêt, nous allons essayer à réduire tout ça, à faciliter la tâche pour les jeunes qui ont des projets », a dit le ministre de l’emploi.

M. Ould Sid’Ahmed s’est voulu catégorique au sujet du remboursement des crédits, affirmant qu’il n’y aura pas de répétition de l’histoire, en allusion aux mauvais payeurs du passé qui bénéficiaient des financements de l’Etat sans rembourser en retour, avant de lancer envers les porteurs de projets : « saisissez votre chance. Vous êtes capables de faire quelque chose et de créer de l’activité ».

Par Babacar Baye NDIAYE, pour Cridem

Avec Cridem, comme si vous y étiez…

Crédit photos : Cridem/BabacarBayeNdiaye

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire