Journal international: L’entrée d’Ould Dahi au gouvernement mauritanien accroît l’isolement d’Ould Abdel Aziz ..!

 Mardi, l’un des portefeuilles ministériels les plus importants de Mauritanie (économie et industrie) a été confé à l’ancien gouverneur de la Banque centrale mauritanienne Abdelaziz Ould Dahi, très proche de l’ancien président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, accusé par la majorité de la classe politique locale de corruption, ce qui a soulevé des sourcils parmi de nombreux .
Commentant cette nomination soudaine, le journal londonien Al-Quds Al-Arabi a écrit un commentaire sur l’entrée d’Abdel Aziz Dahi au gouvernement malgré sa proximité avec l’ancien président, qui est actuellement en désaccord avec le président de la République, Mohamed Ould Cheikh Ghazwani.

Ce qui est clair, c’est la poursuite de l’approche d’armistice poursuivie par le président Ould Cheikh Ghazouani.

Le journal considère que la politique de Ould Ghazouani est basée – du moins pour le moment – sur un processus visant à attirer des proches et sympathisants de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, et à leur maintenir des emplois afin qu’ils n’aient pas à se référer à lui ,pour renforcer sa classe s’ils sont démis de leurs fonctions.

Ainsi, Ould Abdel Aziz est socialement isolé dans son environnement social , comme il est politiquement isolé.

Il est à noter que la nomination d’Abdel Aziz Ould Dahi, ministre de l’économie et de l’industrie, est intervenue après l’expiration de son mandat  le 8 janvier . Il  a été remplacé par Cheikh Al-Kebir, qui était ministre de l’économie.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=54593

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire