Un homme d’affaires saoudien surpris de rencontrer le président à Londres en compagnie d’un « recherché » par Interpol

Un homme d'affaires saoudien surpris de rencontrer le président à Londres en compagnie d’un  L’homme d’affaires saoudien Mohsen Abdullah Al Turki s’est dit surpris d’avoir rencontré le président mauritanien à Londres, en compagnie d’un homme recherché par la police internationale Interpol, sur la base d’un mandat d’arrêt international émis contre lui par la justice mauritanienne.

Turki indique dans une lettre reçue par Al-akhbar avoir traité par le passé avec le citoyen mauritanien Mohamed Salem Zeine Ould Arbi, lui remettant un montant de 620.000 dollars destiné à l’investissement, soulignant avoir reçu en contrepartie un chèque, qui s’est avéré par la suite sans provision.

Il a porté alors plainte auprès de la justice mauritanienne, qui a émis 4 ans plus tard un jugement final contre lui, précisant que le concerné a fait aussi l’objet d’un mandat d’arrêt international pour une seconde fois.

J’ai continué à suivre sans succès l’affaire une année après l’émission d’Interpol saoudien et mauritanien d’une notice rouge contre Ould Arby, a-t-il dit.

C’est en consultant les sites mauritaniens et leur couverture médiatique de la visite effectuée par le président Ould Ghazouani au Royaume-Uni, lors de l’audience qu’il a accordée à la communauté mauritanienne expatriée en Grande-Bretagne, que j’ai remarqué la présence du fugitif assis au milieu, a-t-il ajouté.

Sa photo est claire, a-t-il précisé, soulignant dans son étonnement, que toute délégation qui souhaite rencontrer le président devait faire l’objet d’un contrôle sécuritaire, se demandant, comment un homme recherché par la justice mauritanienne et à Londres a pu rencontre le Chef de l’Etat ?

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire