Un appel urgent au ministère de l’enseignement fondamental

Map of ecole Khayar à NouakchottEn 2016/ 2017, et sur la base d’une décision de l’ancien président, Mohamed Abdel Aziz, la section anglaise a été ouverte pour la deuxième année du primaire et l’anglais était enseigné au coté de  l’arabe au lieu du français.


Le  professeur Ba Othman a été choisi et il est l’un des meilleurs professeurs d’anglais,  le professeur Youssef Ould Arbi est choisi pour la langue arabe, e choix était aussi bon et  l’expérience a réussi, Dieu soit loué.

À la demande de nous , les parents, la langue française a été ajoutée en  troisième année . L’enseignant  de cette langue  était très bon et avait   une grande expérience en éducation.

Afin d’assurer la réussite de ce projet pédagogique, le premier du genre en Mauritanie, le Ministère a ouvert l’école primaire d’excellence ,  KHAYAR ,pour les langues qui  a été choisie pour l’abriter .

Les éléves y ont été transformés , mais malheureusement, leurs professeurs n’ont pas été transférés avec eux dans la nouvelle école .

Un staff constitué de sortants de l’ université, bilingues  français anglais a remplacé l’ancien encadrement . Pour  la langue arabe, malheureusement, le choix   ne fut  pas le bon.

Le défaut n’est pas en les professeurs , mais l’erreur a été commise par le ministère de renvoyer les enseignants, grâce auxquels le premier projet éducatif de ce type en Mauritanie a réussi.

Les eléves  ont commencé à étudier dans leur quatrième année . La catastrophe était , que ce fut une année blanche. Les leçons  qu’ils avaient acquises ,au cours des dernières années de leur éducation se sont évaporées, et aucun des éléves  n’etait  resté à l’école .

Cette ‘école de langue a été choisie ,parmi  25 écoles primaire d’excellence pour les langues  . L’entrée des éléves dans ces autres écoles se fait suivant la médiation plutot que la competence , comme il se doit.

Comment une école d’excellence peut-elle contenir 48 étléves dans une seule classe , la troisième année?  Comment un enseignant, indépendamment des connaissances, de la rigueur et de l’expérience,dont il dispose,  peut-il communiquer des leçons  à ses disciples ?  et comment un éleve , indépendamment de son intelligence  sa concentration, peut-il bénéficier de cet enseignement  ( L’enseignant , dans cettte école, n’est qu’un surveillant ) .

Le  directeur de l’école, M. Moustafa Bokoum, a déclaré que la raison était due au manque d’enseignants car le ministère a exigé que les enseignants, pour cette école, doivent connaitre  les trois langues arabe ,français et anglais.

Nous, parents d’élèves, voulons attirer l’attention du ministère sur le fait que la raison de l’échec de ce projet est cette condition, du ministére .

Aujourd’hui, nous disons au ministère dont le slogan est de réformer l’enseignement, que cette école est considérée comme l’un de ses projets éducatifs les plus importants.

Elle est en train de périr .Y’a t-il  un secours ?

Maryeme Fadel

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire