Après que l’institut pédagogique national n’ait pu fournir de livres scolaires suffisants : le Premier ministre est choqué!

Le Premier ministre Ismail Ould Cheikh Sidya s’est dit extrêmement choqué par le manque cruel  de manuels scolaires,  dans les écoles publiques, affirmant que beaucoup d’argent avait été alloué pour fournir des livres aux élèves.

Le Premier ministre a été gravement déçu , lors de sa visite dans certaines écoles de la capitale, Nouakchott, face à l’incapacité du département concerné  à justifier la grave pénurie de livres dans des écoles.

Plus de 80% des éléves continuent d’étudier sans manuels, après que l’affaire s’est transformée en bien commercial, où les livres sont  échangés moyennant des prix élevés.

Il est pourtant , chaque année ,annoncé que des milliers d’exemplaires sont distribués , sans couvrir la demande croissante, des parents d’élèves non pauvres, ne parlons pas des enfants fils de pauvres qui se suffisent  aux leçons que le personnel éducatif leur offre sans manuels.

 

Source : http://zahraa.mr/node/22423

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire