La SNIM révise à la hausse le plafond requis pour bénéficier de l’indemnité de rendement

La SNIM révise à la hausse le plafond requis pour bénéficier de l’indemnité de rendement La société nationale industrielle et minière (SNIM) a décidé de réviser à la hausse le plafond requis pour obtenir l’indemnité mensuelle de rendement.

Dans une note de service publiée hier lundi la direction de la société défini les critères demandés pour obtenir les indemnités en 2020, tributaires désormais du volume des ventes et des prix du brut du minerai sur les marchés mondiaux.

En vertu de cette note de service le travailleur bénéficiera d’une indemnité équivalente à 5% du salaire brut quand les ventes dépasseront un million de tonnes avec un prix de 65 dollars/tonne, un pourcentage qui évoluera mensuellement chaque fois qu’augmenteront les ventes et les prix du fer.

La SNIM a élevé le plafond requis pour l’obtention des indemnités de rendement après avoir élevé l’objectif visé pour les ventes de 12 millions de tonnes à 13,5 millions de tonnes pour cette année.

Si la société parvenait à atteindre ce chiffre elle aura dépassé son record qui a été de 13,274 millions de tonnes de brut en 2016.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire