Vidéo. Mauritanie: Yahya ould Ahmed Waghef, ancien Premier ministre, explique pourquoi il soutient Ghazouani

Vidéo. Mauritanie: Yahya ould Ahmed Waghef, ancien Premier ministre, explique pourquoi il soutient GhazouaniLe360 Afrique – Vice-président de l’Union Pour la République (UPR -principal parti de la majorité), Yahya ould Ahmed Waghef a été un ancien Premier ministre. Ce député explique pourquoi il soutient le président Mohamed Cheikh ould Ghazouani et les raisons de l’intégration de son parti à la majorité présidentielle.Leader du Pacte National pour la Démocratie et le Développement (PNDD-ADIL) jusqu’à fin décembre, Yahya ould Ahmed Waghef a rejoint l’UPR avec armes et bagages quelques jours à peine avant la tenue du congrès, à la fin de l’année 2019, du parti de la majorité présidentielle. Une arrivée qui s’est ensuivie d’une promotion fulgurante: il a été de suite propulsé au poste de vice-président de ce parti.

«A ADIL, nous avons décidé de soutenir la candidature de Mohamed Cheikh ould Ghazouani sur la base de la connaissance de la personnalité. Au sein de l’opposition, nous défendons l’idée suivant laquelle il était la seule personnalité capable d’assurer une alternance pacifique. Il y a également son discours de large ouverture vers toutes les forces politiques», a expliqué Yahya ould Ahmed Waghef.

L’ancien Premier ministre explique également les raisons pour lesquelles ADIL est allé au delà d’un simple soutien au président mauritanien, en décidant de se fondre dans l’UPR «pour renforcer un parti qui sert de bras politique au président de la République. Une option partagée avec d’autres forces venues récemment de l’opposition», qui ont également décidé d’intégrer les « prairies bleu ciel », le surnom du principal parti de la majorité, pour élargir ses bases.

Au sujet du programme du chef de l’Etat, Waghef note d’emblée que d’un point de vue économique et social, ils ont une approche commune à plusieurs points de vues.

Ainsi, c’est la pratique politique qui fait la différence: «Ghazouani avait promis une dépolitisation de l’administration», indique Yahya ould Ahmed Waghef, et «il est déjà sur ce chantier».

Cet ancien Premier ministre rappelle en outre qu’au cours des onze dernières années, «la Mauritanie a connu une grave période de crispations et de tensions», mais la situation évolue désormais selon lui dans la bonne direction et, ajoute-t-il, «nous avons décidé d’accompagner (le président, Ndlr)».

Image de prévisualisation YouTube

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire