Ould Roueihil: Les souffrances des agriculteurs sont multiples et nous avons besoin d’un geste du président

Mohamed Ould Sid’Ahmed (Ould Roueihil) a déclaré que les souffrances des agriculteurs de la municipalité d’Oum Lehyadh,  dans le Hodh El Gharbi, sont très multiples , en raison du manque de clôtures des champs , de semences et du manque de moyens d’extraction de l’eau pour pouvoir  cultiver des légumes compte tenu des grands potentiels disponibles pour la population.

Ould Roueihel – un ancien agriculteur  de la région – a déclaré que l’approvisionnement en eau des puits traditionnels est devenu coûteux pour les agriculteurs de la région ,en raison de la profondeur des puits (32 mètres).

Le gouvernement n’a toujours pas voulu  creuser des puits artésiens dans la région et tendre la main à ceux qui en ont besoin.

Ou, alors , il  n’est pas intéressé par la vie des résidents de cette région ,qui sont menacés par le faible pouvoir d’achat et  l’absence de toute possibilité d’emploi à revenus ,pour les agriculteurs .

Ould Roueihil a confirmé, dans un entretien  avec Zahra Chinguetti, que le barrage d’Agdernet  n’a reçu, depuis sa construction  en 1962, aucune aide du gouvernement, bien qu’il soit resté le sanctuaire le plus important pour les pauvres de la région, après Dieu Tout-Puissant.

La  clôture de protection des cultures a été réalisée avec des efforts personnels locaux, et aujourd’hui, ces culture sont en voie d’extinction ,en raison de l’incapacité des  résidents locaux à les clôturer et les cultiver .

Cela a été évident lors de la dernière saison agricole.  Ce qui signifie une grande perte pour la région et les agriculeurs .

Ould Roueihil a appelé le nouveau président, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, à rendre la monnaie aux habitants de la région qui ont parié sur lui  et à oeuvrer  au développement du secteur agricole, dans la localité , en réparant les nids de poule dans le village, en clôturant le barrage et en soutenant les coopératives féminines, pour faire face à la menace de sécheresse  et à la malnutrition qui frappe  les villages situés dans la région de l’Aoukar.

 

Source : http://zahraa.mr/node/22369

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire