Aicha Amar : Aucun respect de la douleur, ni des mémoires des défunts.

Résultat de recherche d'images pour "necrologie mauritanie"Elle nous quitta en cette même date, pas le même jour, un dimanche huit janvier, .. devenu aujourd’hui un mercredi, d’une autre année.
Le temps, on le sait est volatile, Infidèle à la constance.
L’âge en est le baromètre, en avançant, il perd de son efficacité, affecte notre état, soustrait des instants à notre vie, .. pour nous basculer, en fin de compte vers l’inconnu tant redouté .
Le temps, lui est aussi bien la vie, que sa limite.
Son bornage.
C’est dans sens qu’il définit sa durée, par la célèbre formule « né en … décédé en .. ».
Ultime information personnelle prescrite d’une main étrangère.
Ma mère s’en alla, comme elle vécut, dans la discrétion, l’humilité, qui la caractérisait, à la prière de l’aube, dans la quiétude de cette heure, sereine malgré notre désarroi, comme pour s’esquiver incognito.
Nous dire, qu’il ne faudra ameuter du monde de crainte d’inciter le tapageur cortège qui prévaut en ces circonstances .
De lui épargner les extravagances des fiestas de la douleur dont les Nouakchottois ont le secret.
L’affligeante séparation fêtée, dans les règles de l’art.
Tout un menu, une entrée, un plat chaud, .. et un dessert.
L’occasion d’étaler la vie privée d’autrui en toute impudeur.
Le partage des derniers ragots concurrence les prières dédiées aux défunts.
Accueillir.
Les hôtes d’honneur sont les premiers et les mieux servit.
Tout un protocole à gérer.
Les familles éplorées se relayaient pour que le service soit impeccable.
Pire; maladresse, elles reçoivent selon l’effet, des hommages plutôt que des condoléances.
Certains poussent l’effronterie à conseiller des atours à la hauteur du contexte.
Il faut sourire, un rectus affiché à contre cœur.
Feindre, le must pour faire bonne figure. , parce que L’apparence est de grande importance . .
Aucun respect de la douleur, ni des mémoires des défunts.
Oui, l’éthique se perd, du vocabulaire et des rites sociétaux.
« Les nations sont la moralité disparaissent si jamais, elle fait défaut. »

‎تغمد الله برحمته والدتي وأكرم مثواها وجعل الجنة دارها، اللهم امين

Aicha Amar

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire