Aïcha Mint Ahmedou Bembe, une militante de la premiére heure ,n’est plus—-

Résultat de recherche d'images pour "necrologie mauritanie"Aïcha fait partie des nombreuses jeunes femmes Mauritaniennes qui ont participé au long combat des femmes pour la liberté et l’émancipation dès le milieu des années 70 du siècle dernier. Elle prit part aux brigades du MND qui ont organisé et encadré des milliers de femmes et d’enfants que les grandes sécheresses d’alors avaient jetés dans les bidons villes de Nouakchott, dans le dénuement total.

Sous le slogan « de l’eau pour les masses » Aïcha et ses camarades, ont sillonné ces bidons villes, de jour, comme de nuit, pour leur apporter des soutiens de tous genres y compris des cours d’alphabétisation.

Aïcha s’illustra également comme élément central autour duquel les femmes du Mouvement ont organisé un solide réseau de solidarité et de défense aux prisonniers politiques, en organisant des sit-in et des manifestations quotidiens devant les prisons les commissariats de police, à leur corps défendant.

Aïcha c’est aussi, la compagne, l’épouse et la mère des enfants, d’un des plus célèbres ingénieurs qui ont mis leurs carrières et leurs savoirs au service de la liberté, de l’égalité et de la démocratie, Maloukf Ould El Hacen, qu’Allah lui accorde une longue vie et une bonne santé.

Quant à Aicha  : ALLAHOUME ERHAMHA WEGHFIR LEHA WE3FOU 3ENHA-Amine

INNA LILLAHI WE INNA ILEYHI RAJI3OUN

Ahmed Yedaly
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire