Mauritanie : une coalition de l’opposition va marcher contre « l’exclusion »

Mauritanie : une coalition de l'opposition va marcher contre L’opposant mauritanien et ex-candidat de la Coalition Vivre Ensemble (CVE) lors de la présidentielle du 22 juin 2019, Kane Hamidou Baba, a annoncé une marche de protestation contre « l’oppression et l’exclusion » de citoyens et de communautés des institutions de la République et du domaine économique.« Nous avons le sentiment que le nouveau pouvoir ne s’attaque pas aux questions de fond qu’il s’agit de l’unité nationale, de la démocratie ou du partage des richesses dans ce pays (…), a dit Kane. Nous pensons qu’il nous faut exercer suffisamment de pressions pour qu’on ait un dialogue responsable pour sortir le pays de l’ornière (…). Par conséquent, nous allons programmer cette marche pour le mois d’avril ».

Kane Hamdou Baba s’exprimait lors d’une conférence de presse, jeudi à Nouakchott, faisant le bilan d’une récente visite dans une cinquantaine de localités du sud du pays où il dénonce « l’échec » du système éducatif et des « semblants d’écoles sans enseignants et sans matériels pédagogiques ».

Selon Kane, les populations de ces localités souffriraient aussi de problèmes de santé : « Pas d’équipements médicaux, pas de médicaments, à proprement parlé. Les rares ambulances qui existent sont en panne ».

Dans certaines zones, « les gens vous disent qu’ils doivent faire 16 kilomètres pour obtenir de l’eau, et qu’à la ronde ils ne trouvent rien. Cela se passe à Guidimakha dans la région la plus arrosée du pays », s’étonne-t-il.

Kane Hamidou Baba a également affirmé avoir constaté des localités dont les populations « ne disposent pas de leur état civil ». « A notre retour à Boghé, il y avait quatre (4) Mille cas signalés dont 257 seulement avaient fait l’objet de pré-traitement par la mission de l’état civil. Dans d’autres communes, les gens attendaient cette fameuse mission, quand elle va venir ».

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire