Brahim Salem Bouleiba : MES EXCUSES

Photo de profil de Brahim Salem Bouleiba, L’image contient peut-être : une personne ou plus et lunettesQuand je suivis venu sur Facebook j’ai dit les raisons qui m’ont amené a ouvrir cette page et ce que souhaite apporter de positif et ce qu’en retour j’aurais de contributions positives des autres car personne n’a le monopole de la vérité.

J’ai demandà a tous, d’éviter certains comportements et attitudes qui jurent avec les nobles codes moraux et de bienséance qui sont les nôtres et qui puisent dans le legs civilisationnel de ce peuple musulman,pluriethnique et et pluriculturel.

Que certains d’entre vous comprennent que je ne suis pas un homme politique et que le peuple mauritanien ne m’a jamais donné le moindre mandat légal pour parler en son nom.

Je suis un homme du service public et y suis rentré en toute conscience comme on entre en religion.

Ce choix en toute conscience m’a amené a servir tous les régimes depuis Feu Moktar ould Daddah paix a son âme et jusque ma retraite en 2007.

Je ne suis certainement pas exempt d’erreurs mais j’ai donné le meilleur de moi même à mon pays.

Il m’arrive de voir des personnes essayer de gommer un peu leur itinéraire et je me demande a quoi bon car l’histoire du pays, c’est hier et que le peuple mauritanien n’est pas devenu subitement amnésique.

Dieu seul sait combien j’e suis fier d’avoir servi mon pays  et que  si j’ai une gloire,c’est bien celle là.
J’ai voulu vous le dire car certains me reprochent de ne pas commenter certains de leurs textes où ils citent des personnes,ou des groupes ou des communautés .

Le lexique des deux langues que nous utilisons le plus est très fourni pour nous permettre d’exprimer tout le fond de nos pensées sans avoir a utiliser des mots blessants,haineux ou porter des jugements inquisitoires.

Sachant que nous sommes mortels et que ses plateformes emmagasinent jusque la fin de la vie ce que nous disons et écrivons.

Ils seront plus tard regardés par nos enfants ,nos petits,ceux des autres et même des chercheurs qui peuvent un jour, s’intéresser à l’histoire de notre pays.

Laissons leur, autant qu’on peut , une bonne image de nous et de notre pays puisée dans notre legs civilisationnel séculaire et qui a grandement permis a notre jeune nation de briller dés sa naissance dans le monde.

Il m’a semblé que je devais attirer l’attention de certains, sur ses comportements.

Bien à toutes et à tous avec  mes excuses à certains car chacun a sa façon de voir les choses.

Philippe Seguin à propos se ses rapports avec Jaques Chirac disait:  »LUI C’EST LUI ET MOI,C’EST MOI »

Brahim Salem Bouleiba

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire