Avis aux consultants : un gros marché en vue

Sénoussi Il y a quelques années, notre pays qui traversait alors une période de « chamelles maigres » eut recours à une idée géniale. Il s’agissait de piéger une grosse patate chaude qui embarrassait tous les pays voisins. Certains la craignaient pour leurs secrets qu’elle détenait, d’autres pour les richesses enfouies dont elle avait les coordonnées, sans parler de certaines grandes puissances qui voulaient se la garder intacte. Cette grosse patate chaude, a pour nom, vous l’avez deviné, Abdellah Senoussi. Nos autorités, plus futées que ne le pensent certains, se sont organisées, pour que cette « proie » atterrisse chez nous, de préférence en flagrant délit, pour « justifier » son arrestation.

Le royaume d’Oufkir et de Ben Barka, où se trouvait, comme par hasard, le grand recherché de Tripoli, s’arrangea pour que sa destination soit Nouakchott, mais avec un faux passeport…Malien. Le reste ne fût qu’un jeu d’enfants auquel se sont adonnés nos grands adultes de la diplomatie, de la sûreté et de la finance.
Pour tirer le meilleur profit de notre « esclave » et donner une couverture « morale » à notre manœuvre, il fallait d’abord prêter l’oreille aux demandes de, « bonne foi », de la France, de la CPI et bien sûr de la Libye.
Dans l’attente, notre administration, habituée aux marchés de gré-à-gré, peaufina, vite fait, un draft que les tombeurs de Kaddafi n’eurent aucune difficulté à approuver, l’essentiel pour eux étant d’avoir la ‘bombe Senoussi’ entre leurs mains. Marché conclu, on connait la suite.
Aujourd’hui, la patate ayant bien refroidi et s’étant bien défendue, vient d’être « blanchie » par les tribunaux de ses ennemis d’hier. N’étant plus à vendre, Monsieur Abdellah Senoussi, souhaiterait acheter ses anciens vendeurs Mauritaniens.
A quel prix et dans quelles conditions ? Le cahier des charges est en cours de rédaction et attend preneurs. Y’aura-t-il des candidats suffisamment discrets et efficaces, pour que ce deuxième marché profite encore à notre pays où les nouvelles chamelles seraient davantage plus maigres ?

Ahmed Yedaly
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire