Officiellement … la langue française hors du parlement mauritanien

Aujourd’hui, mardi 17 décembre 2019, le Parlement mauritanien a lancé le service de traduction  simultanée, dans toutes les langues nationales, mettant ainsi fin à plusieurs décennies de l’usage du  français comme intermediaire  entre les citoyens  d’un meme pays.
Le président de l’Assemblée nationale, Cheikh Ould Baya , a décidé de recruter des traducteurs compétents, capables de traduire la langue arabe vers toutes les langues nationales ,stipulées dans la constitution, et d’en traduire  celles-ci dans la langue arabe, stipulée comme langue officielle du pays.

Le président du Parlement, Cheikh Ould Baya, a affirmé sa satisfaction quant au début de l’expérience, s’engageant à oeuvrer pour fournir un service convenable  à tous les députés, soulignant que les traducteurs peuvent rencontrer des problèmes au début, mais les choses vont s’améliorer.

Le service permettra à tous les députés de s’adresser au public , dans la langue qu’ils connaîssent, tout en permettant à tous les députés et membres du gouvernement en même temps, d’écouter confortablement les interventions et les débats qui ont lieu ,au sein de l’Assemblée nationale, quelle que soit la langue parlée par l’interlocuteur, pendant la session.

 

Source : http://zahraa.mr/node/22110

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire