Nouadhibou, littérature et immigration

Nouadhibou, littérature et immigrationTraversées Mauritanides – Les rencontres littéraires Traversées Mauritanides, devenues « itinérantes pour répondre aux revendications des régions », comme le souligne leur directeur l’écrivain Bios Diallo, ont commencé mardi 10 décembre 2019 à Nouadhibou.

Avec une conférence portant sur « l’immigration, un sujet littéraire ?», l’édition intitulée Hiver littéraire qui se poursuivra à Chinguity et Atar (avec une halte Ecrit-on pour une conscience sociale ? ce jeudi à 17 h au Centre culturel marocain (CCM), ne pouvait trouver meilleur choix que la capitale économique.

Et pour cause. Il y a une semaine, des candidats à l’aventure vers l’Europe ont laissé leur vie dans les eaux toujours silencieuses.

A l’Alliance française de Nouadhibou un public nombreux et intéressé a répondu à l’appel. Le conférencier, l’écrivain Franco-Togolais Sami Tchak a, par son humour et érudition, convoqué avec brio plusieurs textes littéraires et imaginaires collectifs. Il a séduit l’assistance ! « On ne doit pas regarder la migration dans l’optique de produire de l’émotion », a-t-il.

Sans épargner aucune responsabilité, autant du côté des « aventuriers » que des « familles qui mettent toutes leurs fortunes dans des voyages à l’arrivée incertaine, que des autorités qui n’offrent pas assez de perspectives encourageantes » pour dissuader à de tels risques, celui qui sort en janvier prochain Les Fables du moineau (Préface d’Ananda Devi, Editions Nf/Gallimard), a montré toute la complexité du sujet de l’immigration.

« Il est facile, poursuit l’auteur de La couleur de l’écrivain (La Cheminante, 2014) et de Ainsi parlait mon père (JC Lattès, 2018) de croire que par nos silences et démissions nous ne sommes pas comptables d’une partie des tragédies qui se jouent dans les déserts, les océans et aux bords de nos frontières, physiques et mentales ».

Les échanges furent riches, avec de nombreuses questions et interventions du public. Les débats se poursuivent.

Suite du programme des rencontres

Jeudi 12 décembre Nouakchott

10h Institut français de Mauritanie (IFM)

Focus presse : le journalisme face au reportage et à l’enquête. Défis d’exercices

Avec Eric Valmir

17 h Centre culturel marocain (CCM)

Ecrit-on pour une conscience sociale ?

Avec Eric Valmir, Hamadi Samba Sy, Zeïnebou Sidoumou, Beyrouk

Modérateur : Kissima Diagana (Journaliste)

Vendredi 13 décembre Chinguity

A l’écoute des dunes et du sacré

Avec Eric Valmir, Sami Tchak, Bullo Qareen, Bios Diallo

Samedi 14 décembre Atar

17h Alliance française

Le désert, entre silences et inspirations. Des mots pour tous !

Avec Eric Valmir, Sami Tchak, Idoumou

Modératrice : Bullo Qareen (Critique littéraire, Djibouti)

Dimanche 15 décembre

16 h Maison des jeunes de Sebkha

L’école partagée. Dialogues entre écrivains, élèves et éducateurs.

Avec Sami Tchak, Bullo Qareen, Cheikh Konaté, Zeïnebou Sidoumou, Imam Sarr et Harouna N’Diouk

Modérateur : Achraf Ouédrago (Critique littéraire)

Lundi 16 décembre

16 h Espace Camara

Génie en herbe avec Planète Jeunes. Quatre (4) écoles seront en compétitions.

via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire