Président de la zone franche: les prétendus contrats visent à m’impliquer dans une affaire qui manque de crédibilité

L’actuel président  de la zone franche de Nouadhibou a déclaré que le tollé concernant  des prétendus contrats, vise principalement à l’offenser et à l’impliquer dans une affaire qui manque de crédibilité.

Ahmadou Tijani a déclaré qu’il était le premier à mettre fin à ces contrats, qui étaient en vigueur dans l’administration  précédente de la zone franche .  Il a écrit à l’inspection du travail et à la direction de la législation et de la traduction à la recherche d’une base légale pour cela, ajoutant que le contrat partagé présentement  n’existe pas du tout.

le président de la zone franche a envoyé une clarification aux médias qui stipule:

« - Depuis mon arrivée à la présidence de l’Autorité de la zone franche il y a huit mois, j’ai posé le principe de transparence dans tout ce qui concerne les tâches qui m’ont été confiées. J’ai donc constaté, lors de ma prise de fonctions que l’ancien président de la zone franche, nommé par décret présidentiel, avait conclu un contrat pour lui-même pendant son exercie , ainsi que l’ancien secrétaire général nommé , lui aussi, par le Conseil des ministres, un contrat de travail a été signé par et pour lui, pendant son mandat à ce poste.

Immédiatement  mon attention a été attiré par ces contrats, j’ai mis un terme à ces derniers et j’ai commencé à chercher un justificatif  juridique en envoyant  une lettre à l’inspection du travail de Nouadhibou, puis j’ai envoyé une autre lettre à la Direction Législative concernant le statut de ces contrats et leur pertinence par rapport à la loi.
Sur la base de ce qui précède, je peux vous assurer que le prétendu document publié et diffusé n’existe pas du tout dans les documents de l’Autorité de la zone franche de Nouadhibou, mais qu’il vise plutôt à offenser ma personne et mon implication dans une affaire qui manque de crédibilité.

Je me réserve le droit de suivre en justice  tous ceux qui tentent de me nuire sur la base de fausses informations.
- J’espère que la presse nationale sera exacte dans ce qu’elle publiera, surtout si cela  concerne des accusations sans fondement.
Président de la zone franche de Nouadhibou
Ahmadou Tjani

 

Source : http://zahraa.mr/node/22056

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire