Mauritanie : installation prochaine de radars sur les principaux axes routiers du pays

Mauritanie : installation prochaine de radars sur les principaux axes routiers du paysLe gouvernement mauritanien a annoncé ce mercredi qu’il envisage d’installer des radars sur les principaux axes routiers du pays afin d’enregistrer les vitesses des véhicules sur les routes. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale destinée à limiter les accidents de la route que les autorités ont entamée avec une campagne sur les axes Nouakchott-Boutilimit-Aleg qui doit durer deux semaines.

Dans une déclaration à Sahara Medias le directeur adjoint du transport routier a dit que ces radars qui seront acquis très prochainement seront répartis sur des équipes de contrôles des routes relevant de la direction du transport et les brigades de la gendarmerie nationale.

Selon le directeur adjoint du transport l’objectif visé à travers l’installation de ces radars est de surveiller les vitesses sur les routes souvent excessives notamment de la part des chauffeurs professionnels et ceux des transporteurs souvent à l’origine des accidents.

Selon O. Brahim l’objectif visé est de réduire de moitié à l’horizon 2024 le nombre d’accidents sur les routes.

Il a annoncé que le ministère de l’équipement et des transports a lancé une campagne de sensibilisation sous le thème « TKAYISS (fait attention) » à l’attention des chauffeurs sur les dangers des vitesses excessives, en collaboration avec les organisations de la société civile notamment « ENSEMBLE POUR LIMITER LES ACCIDENTS DE LA ROUTE » active depuis quelques années dans ce domaine.

Le directeur adjoint du transport routier a ajouté que les services concernés feront une évaluation de cette campagne de sensibilisation sur les comportements des usagers de la route et les insuffisances constatées seront corrigées lors des campagnes qui suivront sur l’étendue du territoire national.

Il a révélé que le ministère a installé sur l’axe Aleg-Boutilimit une grue qui a d’ailleurs permis hier de dégager un camion malien qui s’était renversé sur la route.

Cette campagne est lancée par le ministère de l’équipement et des transports au moment où sont entamés les travaux de réhabilitation du tronçon routier Aleg-Boutilimit lancés lundi dernier par le premier ministre Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya.

Plusieurs départements ministériels participent à cette campagne de sensibilisation : les ministères de l’intérieur et de la décentralisation, de la défense et de la santé.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire