Ishaq Ahmed : Point de bonne gouvernance, tant que l’égalité et la justice pour tous, ne sont pas instaurées

Photo de profil de Ishaq Ahmed, L’image contient peut-être : 1 personne, costume et gros planPourquoi un pays si riche en ressources naturelles, avec une population réduite, reste-t-il parmi les plus pauvres du monde, soixante ans après son indépendance ?

Pourquoi les milliers de projets coûteux n’ont pas permis de le faire décoller ? Comment expliquer le peu d’impact qu’ils ont eu sur le niveau de vie des habitants ?

Le Président de la République nous donne la réponse: « Les politiques de développement doivent être plus inclusives et basées sur la bonne gouvernance et l’Etat de droit » affirme-il dans une récente interview.

Il y a donc des dysfonctionnements graves à corriger dans l’approche suivie jusqu’ici pour espérer répondre aux attentes des mauritaniens.

La bonne gouvernance renvoie à un choix judicieux aux postes de responsabilité, d’hommes et de femmes intègres et compétents.

Mais plus les politiques de développement sont inclusives et émanent des besoins réels de la population, plus elles ont une chance d’être fructueuses.

Ceci ne suffira pourtant pas tant que l’égalité et la justice pour tous ne sont pas instaurées.

 

Ishaq Ahmed
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire