Les développements les plus marquants concernant le retour de l’ancien président Ould Abdel Aziz

الرئيس الموريتاني محمد ولد الغزواني والرئيس السابق محمد ولد عبد العزيزL’actualité politique en Mauritanie s’est accélérée ,depuis le retour de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz dans la capitale Nouakchott et sa rencontre avec les dirigeants  du parti au pouvoir, dans le nouveau siége  UPR
La rue politique attend  de connaitre la fin de la crise actuelle et  quelles décisions chaque partie va prendre  :
L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz s’en tenant à ses positions et le  président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani et  ses principaux collaborateurs insistant à gerer le  parti UPR et  l’État sans orientation ni pression d’aucune autre  partie, quelle que soit ses relations.
Voici  les développements les plus significatifs que le pays a connus ,depuis le  retour de Ould Abdel Aziz dans la capitale Nouakchott:
- Déclaration du pilote de l’avion qui a amené l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz d’Espagne
- Réunion de l’ancien président avec plusieurs anciens collaborateurs  et des députés de l’Assemblée nationale
- Entretien de l’ancien président avec le président du comité directeur du parti au pouvoir, Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna
- Rencontre de l’ancien président avec le ministre de l’Énergie, Mohamed Ould Abdel Fattah, en tant que secrétaire général du parti UPR
- Réunion de l’ancien président avec Boidiel  Ould Houmeid, l’un des symboles, les plus en vue, de son régime au cours de la période récente
- Rencontre de l’ancien président avec le comité directeur du parti dans  son nouveau siège à Nouakchott
- Approbation par l’ancien président de la  la déclaration du Comité directeur du parti, après sa rédaction  et sa distribution  aux médias en Mauritanie.
- Réactions de certains parlementaires dirigés par Mohamed Mahmoud Ould Hanena et Lemrabet Ould Benahi pour arrêter le mouvement de l’ancien  président,
-  Mouvement de personnalités politiques actives, dirigées  par Khalil  Ould Tayeb, rejettant  les décisions du Comité provisoire UPR
- Mouvement des partis et forces politiques de soutien à Ould Ghazwani sur impulsion  du cabinet du président de la République
- Rejet des décisions du Comité UPR par  88 députés de l’Assemblée nationale ainsi que par  les conseils régionaux et  plusieurs maires
- Rejet par  l’ancien secretaire géneral  du parti au pouvoir, Sidi Mohamed Ould Maham, des  décisions de l’ancien président et sa prise de position en faveur du  nouveau président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.
- Retour du Président du Parlement de l’étranger et sa participation, aux cotés du nouveau  président ,aux festivités  du défilé de l’indépendance et de l’armée
 - Tenue par l’ancien président d’une réunion chez lui, avec le chef  du comité de la jeunesse et la présidente du comité des femmes UPR , pour discuter de la situation actuelle
- Déclaration des  commissions de  la jeunesse et des femmes, rejetant les déclarations du comité directeur UPR  et exprimant leur  soutien absolu au président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani
- Déclaration commune de 22 membres du comité directeur UPR , dans laquelle, ils désaprouvent le communioqué de leurs collégues et apportent leur  soutien au président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani.
- Départ de l’ancien président, son fils et l’un de ses  camarades à destination   Beichab (Inchiri) pour boycotter la cérémonie de la fête de l’indépendance, à laquelle il avait été invité.-Reserves du président  Ghazouani et du  ministre de la Défense, quant à la sécurisation par  la Garde présidentielle  du président et de la manifestation du 28 novembre et renvoie de son ancien commandant, Mahfoud Ould Hajj, à la première région  militaire.- Réserve concernant le maintien de certains officiers au sein de la Garde présidentielle et renvoi du lieutenant-colonel Cheikhna Ould El-Qotb à la sixième région  militaire en qualité d’officier, après avoir longtemps dirigé le  bataillon de la Garde présidentielle (BASEP ) .

- Appel de la    Force  SAIGHA II,  pour assurer la sécurité de la manifestation du 28 novembre
- Renforcement de  la force chargée d’assurer la cérémonie avec une unité spéciale d’intervention de la gendarmerie
- Entrevue de l’ancien président avec  un certain nombre de ses partisans qui leur a  confirmé sa continuation à maintenir  son projet

- Conférence de presse conjointe tenue par un certain nombre de dirigeants du parti accrochés à l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et refusant de lier l’autorité du parti au président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani
- Conférence de presse organisée par  un certain nombre de membres du comité directeur du parti UPR , dans laquelle ils annoncent le soutien au président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, et menacent de révoquer  le président du comité de pilotage du parti UPR et son  secrétaire général.

Source : http://zahraa.mr/node/21963
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire