Néma: nouvelles tensions tribales dans la région et la gendarmerie arrête 10 commerçants

La gendarmerie du Hodh Echarghi  a arrêté dix commerçants,après une confrontation entre certains de ses éléments et ces concessionnaires qui tentaient d’établir un marché populaire dans la zone nord du village de Bousteilla .

Une vive dispute avait  éclaté , aupravent, pour savoir où exposer les marchandises destinées au  marché hebdomadaire du village.

Selon les sources, la gendarmerie a accusé les commerçants  de résister aux forces de l’ordre public, en affrontant  quatre gendarmes , lors de la tentative de briser le rassemblement,organisé  par les marchands, au nord du village ,sans l’autorisation des autorités administratives.

Un certain nombre de commerçants de la région essaient de trouver des alternatives, après une dispute  concernant  le marché de Basta ,il y a deux semaines.
Des efforts sont déployés pour surmonter la crise entre commerçants et villageois, etl’  intervention des autorités  pour contenir la tension

Les commerçants refusent de retourner sur le marché connu dans la région, tandis que l’administration refuse d’autoriser l’exposition  des marchandises, dans la rue ou dans les villages voisins,du fait que la création de nouveau marché suppose l’obtention d’une autorisation légale, délivrée par les pouvoirs publics.

Les formalités d’obtention de la dite  autorisation ne sont pas achevées , bien que les commerçants aient identifié plusieurs villages comme solutions de remplacement valable- du marché objet du litige- dans la moughata de Timbedgha ou dans les localités voisines de Néma.

Le conflit a pris un caractère tribal, éveillant  les conflits traditionnels locaux.

L’arrestation de 10 marchands appartenant à des groupes tribaux de Twil , Annul et Oum Avnadich a donné une forte impulsion au récit tribal, sur lequel la crise est considérée, en dépit de la tentative du gouverneur et des dirigeants de contenir la détérioration de la situation.

 

Source : http://zahraa.mr/node/21699

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire