Le navire « miracle » derrière l’entrée de la mauritanie au club des principaux exportateurs de gaz

Bientôt, les bourse des échanges commerciaux, dans le monde,  annonceront l’entrée de deux pays africains voisins (Mauritanie, Sénégal),dans  le Club international des exportateurs de gaz, après la  découverte  d’immenses réserves de gaz, au large de leurs côtes, dont le plus important est le puits grande  tortue (Ahmeyim) commun ,entre les deux pays et  le dernier en date est le puits mauritanien Orca 1 et Kayar 1 au Sénégal.

Les analystes disent qu’un navire de forage « miracle » qui fouine  depuis des mois entre les deux voisins serait à l’origine de la future entrée de la Mauritanie et du  Sénégal dans le plus grand club de producteurs de gaz au monde.

Le navire, baptisé Valaris DS-12, fait partie d’une vaste flotte de machines de forage appartenant à Valaris, basée à Londres, au Royaume-Uni, et est décrit comme le plus grand spécialiste mondial du forage en eau profonde.

Le navire est d’une taille géante en raison de sa   longueur de 780 pieds, une largeur de 137 pieds et une hauteur de 62 pieds, tandis que le nombre de ses équipages peut compter  jusqu’à 200 personnes.

Le navire est en service depuis 2013 et navigue depuis au large des côtes africaines. Il est actuellement dans les eaux mauritaniennes, aux termes d’un contrat avec la société américaine «Cosmos», qui est autorisée depuis des années à explorer les eaux territoriales mauritaniennes, avec ses partenaires (BP (62%) et Société mauritanienne des hydrocarbures (10%)), dans les  secteurs  (c6, c8, c12, c13).

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52809

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire