La police des frontiéres algérienne arrete un convoi de camions, en route vers Nouakchott et Nouadhibou

Les autorités algériennes ont confisqué dix camions chargés d’appareils électroniques et d’appareils électroménagers, appartenant à la société « Condor », propriété de l’homme d’affaires algérien Abdel Rahman Ben Hammadi, arrêté en Algérie pour corruption et évasion fiscale.

Une source proche du poste-frontière algéro-mauritanien (Tindouf-Zouerate), a confirmé au journal Anbaa.Info  , que la police des frontières avait arrêté un convoi de dix camions, à leur arrivée au dernier point de passage,  puis ordonné le changement de leur itinéraire et leur déchargement dans des magasins privés!

Selon la  source , six des camions saisis se dirigeaient vers des entrepôts appartenant à la société « Condor » à Nouakchott, la capitale mauritanienne, et quatre de ces camions se dirigeaient vers la succursale de la société, située dans la zone franche de Nouadhibou.

Les médias s’attendent à ce que les autorités algériennes adressent  à leur homologues de  Nouakchott,une demande de  suspension des travaux de deux branches de la société « Condor » à Nouakchott et Nouadhibou, qui  ont été ouverts à la mi-novembre 2016, jusqu’à ce que la justice clôt le dossier  du président  directeur général de la société, spécialisée dans la production et la commercialisation de produits électriques et électroniques modernes.

Avant  l’arrestation et la confiscation de ce  convoi, l’Agence de Presse Algerienne avait  annoncé, qu’ au cours du deuxième trimestre de cette année (2019), les exportations de l’Algérie vers la Mauritanie avaient atteint 28%.

Ces dernières années, l’Algérie a redoublé d’efforts pour acquérir une part du marché mauritanien, notamment après l’ouverture d’un poste frontière reliant Tindouf à Zouérate ,cpitale de la Wilaya du Tiris zemmour ,à l’extrême nord du pays..

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52775

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire