Action parlementaire pour manifester face au retour de l’ancien président de la Mauritanie

Des membres du bloc majoritaire de l’actuel parlement mauritanien et de l’ancien parlement,s’activent  pour organiser une manifestation,  contre le retour probable  de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Une source parlementaire mauritanienne a confirmé au journal Anbaa.info ,que des efforts sérieux sont  déployés, pour faire échec au projet de « célébration » du retour en Mauritanie de  l’ancien président.  » Il est inacceptable de célébrer le retour de quelqu’un dont un groupe de citoyens  réclame son  procès  « , a-t-il déclaré.

Il ne se passe pratiquement, pas une journée en Mauritanie, sans que  les partisans du changement ne  balayent les tables des traces de l’ancien président, mais que ses fidèles tentent d’entretenir .

La semaine dernière, le député Mohamed Yahya Ould Kharchi, chef du bloc parlementaire de l’Union pour la République (UPR), proche de l’ancien président,  a été remplacé par le député Habib Ould Ajah, député de la province de Mounguel , proche de l’actuel président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani.

Les débats et les consultations se poursuivent pour changer les partisans de l’ancien président et les remplacer par d’autres proches du nouveau système, et pour éviter le retour de l’ancien président sur les lieux, afin de maintenir la stabilité sociale dans le pays.

Ceci étant,  la large opposition publique au retour de l’ancien président, et sa présence à nouveau sur la scène politique,  n’a pas anéanti, pour autant,  la campagne de ses partisans, pour le vendre au public ,comme étant l’homme fort ,capable de sortir le pays de sa situation économique difficile.

Ses partisans qui  restent indifférents aux slogans et aux déclarations des partis politiques, qui affirment que : « tous les malheurs de l’économie mauritanienne existants actuellement, sont le résultat naturel des pillages et de la corruption qui ont caractérisé l’époque d’Ould Abdel Aziz ».

 

Source ; https://www.anbaa.info/?p=52757

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire