La mission européenne d’inspection des poissons de Mauritanie a enregistré un seul point négatif / exclusif

Une source officielle a communiqué  au journal « Anbaa.info » les points les plus importants contenus dans le rapport de la mission de l’Union européenne en Mauritanie qui est venue inspecter le secteur de la pêche en Mauritanie,la pertinence des navires et des usines du secteur dans ce pays africain,.

En plus  des normes de sécurité sanitaire et environnementale requises par les pouvoirs adjudicateurs ou ceux qui cherchent à exporter leurs produits vers les États membres de l’UE.

Une source d’information a confirmé que la mission d’inspection technique européenne, composée principalement de pays scandinaves réputés pour leur strict respect des normes de protection de l’environnement marin, a  approuvé les fichiers les plus importants liés au stockage et à la collecte du poisson et exportés à l’étranger.

La meme  source d’information a rapporté que la ferme européenne s’était opposée à un seul dossier concernant le projet de pisciculture.

Selon notre source, la mission européenne a exprimé une  objection concernant  la mise en place du projet de pisciculture dans les eaux de la côte mauritanienne, qui, selon des données dont elle dispose laissent dire que la majeure partie de l’eau qui coule sur la plage près du centre d’exportation « port autonome de Nouadhibou »  souffre de la pollution et est – selon notre source – le seul point négatif auquel le rapport final de la visite a été arrêté par  la première mission, qui devrait être suivie par la visite d’une autre mission d’inspection technique européenne chargée d’inspecter les usines de production de farine de poisson.

Peu de temps avant l’arrivée de la mission, l’Office national de l’inspection sanitaire de la pêche et de l’aquaculture (ONISPA) à Nouadhibou avait adressé une recommandation obligatoire au ministère mauritanien de la Pêche et de l’Economie maritime , demandant la fermeture de plusieurs usines de transformation du poisson et le retrait des licences octroyées à un grand groupe de navires qppartenant à d’importants  hommes d’affaires mauritaniens sous prétexte de ne pas respecter les normes sanitaires internationalement reconnues en matière de préparation et de stockage du poisson destiné à la distribution interne ou à l’exportation à l’étranger.

La décision, selon anbaa.Info, est venue neutraliser les usines et les navires couverts par cette liste et les éloigner des inspections en cours à Nouadhibou, que dirige  un comité de contrôle technique du département de la santé Surveillance et audit de la sécurité des accords externes dans l’Union européenne

JPEG - 149.2 كيلوبايت

Source : https://www.anbaa.info/?p=52727

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire