Passage terrestre de Guerguerat : Les commerçants espagnols recherchent une autre alternative

Le passage terrestre de Guerguerat en terre Sahraouie qui relie qui relie la Mauritanie au Maroc et conduit à la frontière de l’Europe occidentale (Espagne), par le port de Tanger au nord du Maroc, a été réouvert vendredi 25 Octobre . Un responsable du poste-frontière de Gurguerat  a confié au journal anbaa. info que des dizaines de camions des deux côtés du passage, avaient bougé dans les deux sens, après que des commerçants sahraouis de nationalité marocaine, aient enlevé les barrages de blocages routiers  qu’ils avaient érigés , la semaine passée ,dans la zone tampon connue sous le nom de“ Guerguerat ”, devant l’entrée principale du nord   et la route venant de Nouadhibou (PK 55 ) à la frontière mauritanienne.

Ils  protestaient  contre l’obligation de respecter les normes et la taille des véhicules de transport de marchandises conformément aux normes de sécurité internationales appliquées par le Maroc il y a plusieurs années au terminal de Tanger et récemment appliquées au terminal de Guerguerat,  car les camions des marchands sahraouis disposent de  conteneurs dont le volume  est supérieur à trois mètres à la normale et sa hauteur de même . !

Des sources ont rapporté que la réouverture du point de passage avait eu lieu, après que des commerçants de trois pays (Mauritanie, Maroc et Espagne) eurent subi des pertes estimées à plusieurs dizaines de millions de dollars, causées par la destruction de la plupart des produits congelés et frais (poisson .. légumes ..)  Les conteneurs et autres ont tardé à atteindre les points de distribution et à être vendus aux dates de déchargement spécifiées.

Des sources « anbaa.info » n’ont pas obtenu d’explication précise sur la forme de l’accord entre les négociants sahraouis qui protestaient et les autorités du passage frontalier , afin d’évaluer la solidité de l’accord .

La presse espagnole a rapporté samedi, que les commerçants et les professionnels de leur pays pratiquant la pêche dans les eaux mauritaniennes ont appelé le gouvernement de Madrid et l’Union européenne à rechercher des solutions rapides mettre fin à ces perturbations du trafic routier au poste frontière  , et ont conseillé d’engager de sérieuses négociations avec la Mauritanie et le Maroc afin de trouver une solution durable à ce problème. Lequel  se répétait  plusieurs fois, en  un mois!

Les marchands espagnols ont également demandé à leurs autorités de s’adresser , en leur nom ,  au  gouvernement de Nouakchott et le gouvernement de Rabat, afin de  trouver une alternative plus sûre et plus stable que le passage de  « Guerguerat ».

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52712

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire