Signes d’un plan visant à « remonter» la rue mauritanienne contre Ould Ghazouani

De nombreux observateurs  s’entendent pour dire qu’il  existe un plan visant à aggraver la situation dans le pays, au cours des premiers mois du régime du président Mohamed Ould Ghazouani.

Plutôt que de chercher à résoudre les problèmes laissés par le régime de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et d’accélérer l’élimination des effets de certains  dossiers complexes, laissés par l’homme, après son départ, des actions sont lancées pour  aggraver la situation afin d’ouvrir  une confrontation entre le régime actuel et la population.

Les contrôles de prix ne sont plus faits , ce qui les a rendus exorbitants , au point d’être inaccessibles;
La force publique a été envoyée pour cibler les pauvres citoyens ambulants ,dans  les marchés et les empêcher de gagner leur pain  quotidien;

Une décision a été prise pour empêcher un nombre significatif de candidats au baccalauréat de s’inscrire dans des établissements d’enseignement supérieur. Au lieu de trouver une solution à la crise, les étudiants victimes ont été confrontés à une répression sévère;

Des maisons et des bâtiments ont été détruits dans différentes secteurs de la capitale, Nouakchott (poche 10 etc..) ;

Le manque  d’une  stratégie conséquente  pour régler les problèmes des citoyens,qui voient de nombreuses décisions  improvisées et plus tard inversées, pour prouver aux populations que les performances et l’improvisation dans la prise de décision sont médiocres;

L’ouverture de l’année scolaire a été marquée par l’improvisation en ne se donnant  pas les conditions appropriées dont une pénurie importante d’enseignants a été constatée et les établissements d’enseignement endommagés par la pluie n’ont pas été réparés.

Le même processus chaotique de restauration des routes dans la capitale s’est poursuivi, générant un mécontentement vis-à-vis du gouvernement et de ses agences.
Certains observateurs pensent  que des acteurs dans le système  sont derrière ces exemples de congestion qui sont apparus .

Autrement ,pourquoi  ces réalités inquiétantes n’auraient pas du etre contournées  ,au cours des premiers mois du règne de Ghazouani?

 

Source : http://meyadin.net/node/16188

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire