Le passage terrestre entre la Mauritanie et le Maroc, de nouveau fermé…pénurie de fruits et légumes

Les jeunes sahraouis manifestent une nouvelle fois sur la place Kandahar dans la région de Guerguerat , en face du passage frontalier terrestre entre la Mauritanie et le Maroc.

Les jeunes manifestants, principalement des commerçants des villes de Laayoune et de Dakhla, ont repris les slogans exigeant l’abolition de la nouvelle législation douanière appliquée à tous les véhicules de fret entrant au Maroc par le poste de Guerguerat.

Les manifestants ont  renouvelé mercredi, les  placements de  barricades et bouclages devant les camions et le trafic commercial après l’avoir  temporairement ouvert pendant une heure ou deux hier après midi.

L’un des manifestants  commentant  la nouvelle fermeture du passage a déclaré : qu’ils ont ouvert le passage  hier, en signe de bonne volonté, envers la délégation du ministère de l’Intérieur ,  arrivée  dans la région mardi, et à la demande de celle-ci, pendant deux heures seulement.
La délégation du ministère marocain de l’Intérieur, arrivée hier dans la région de Guerguerat  est composée de  Khalid Zerouali, Gouverneur  de  la Direction de l’immigration et du contrôle des frontières, accompagné  « Colonel Major » Abdel Latif Benabdallah,, de l’Administration centrale de la gendarmerie royale à Rabat, Nasser Nezar  de la direction  générale des douanes et des impôts indirects et Boushti Fahli, gouverneur de la sécurité au département central de la direction générale de la sécurité nationale.

La délégation s’est rendue sur le terrain pour constater  la situation dans la région, où elle a tenté de trouver une solution au problème du blocage des routes par les commerçants et les jeunes Sahraouis en colère.

La suspension du mouvement des marchandises commerciales arrivant en Mauritanie en provenance du Maroc, a entraîné la disparition de biens essentiels ,dans les marchés mauritaniens, notamment des fruits et légumes importés à 99% du Maroc.

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire