RÉSUMONS-NOUS :Que veulent les négro-africains ?.. Que veulent les Arabo-Berbères ?….Que…

Résultat de recherche d'images pour "drapeau ou monnaie mauritanie"1-Que veulent les négro-africains ?
-reconnaître le génocide des années 80-90, dédommager ses victimes et punir ses auteurs
-redonner au français une place qui permette l’accès à l’éducation et à la fonction publique à tous les Mauritaniens n’ayant pas l’Arabe comme langue maternelle
-ouvrir l’accès aux différentes fonctions de l’administration publique, civile et militaire, à tous les citoyens Mauritaniens sur la base de leurs compétences et de leurs références académiques, sans considération tribales ou régionales
-révision du système d’état civile actuel pour rendre son accès ouvert, à égalité, à tous les citoyens du pays
-doter les villes de la Vallée de Walis, de Hakem et de Cadis pouvant communiquer avec les habitants dans leurs langues maternelles (Arabe, Poulaar, Soninké et Wolof)
-réhabiliter et réactiver l’Institut des langues nationales pour en faire un outil effectif de développement de cohésion nationale

2-Que veulent les Arabo-Berbères ?
-l’application de la Constitution, quant au statut de la langue Arabe, en tant que langue officielle et de travail de l’Administration publique
-une surveillance accrue des frontières et un accès strict aux documents d’état civil, pour limiter l’entrée en Mauritanie de ressortissants africains qui constituent, à long terme, une menace de déséquilibre démographique à la faveur des Négro- Mauritaniens.
-refus de la reconnaissance de partis politique exclusifs aux ressortissants de la Vallée

3-Que voulons-nous, Mauritaniens Arabo-Africains ?
Un Président de la république qui soit conscient des écarts entre les exigences des uns et des autres, et des effets négatifs qu’un tel antagonisme peut avoir sur la cohésion nationale et le développement du pays.
Un Président qui puisse avoir le courage et la volonté de convier les uns et les autres à un dialogue franc et direct, au tour des thèmes évoqués plus hauts, pour les amener à un compromis accepté par tous et garanti par les pouvoirs publics, pour sortier le pays du marasme économique et des crises politique récurrentes qui menacent de plus en plus son existence.
Le rôle que nous donnons à ce Président-là, peut-être accompli par le Président actuel, qui se trouve à la croisée des chemins, entre un ancien système auquel il doit beaucoup et un peuple meurtri, trahi et désespéré, auquel il a fait certaines promesses, qui méritent d’être honorées.

4-Quel rôle pour l’opposition démocratique ?
Elle doit suspendre ses querelles de clochers et surmonter ses égoïsmes politiques, pour encourager et encadrer une telle initiative, dont les chances d’aboutir sont directement liés au rôle qu’elle pourra y jouer, en rangs serrés.

Un « résumé » qui aura fatalement trop résumé l’essentiel.

Ahmed Limdessem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire