La désignation du chef du groupe parelementaire de l’UPR pourrait ne pas être bien accueillie par le Maroc

La controverse persiste dans certains milieux politiques locaux mauritaniens à propos du message que cherche à envoyer l’UPR – fondé par l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz -aux parties internes ou externes, en désignant  l’ami du Front Polisario, le député Habib Ould Ajah, comme chef de son groupe  au sein de l’Assemblée nationale (Parlement).

Dans une déclaration à « anbaa.Info « , un éminent  député du Parti de l’Union pour la République a minimisé l’importance de cette  nomination, affirmant que la position du chef du bloc parlementaire est très formelle et n’oriente pas la politique du parti. Que le chef du groupe parlementaire ne  dispose que d’une voix, à l’instar de tous les députés de l’Union à l’Assemblée nationale.

Le député, qui a demandé à ne pas cité son nom , a confirmé que le député Ould Ajah n’est pas élu par le parti mais qu’il est  nommé par l’instance dirigeante du parti. Laquelle fait face depuis le 2 mars 2019, après la démission de l’ancien président du parti, Sidi Mohamed Ould Maham,  une crise aiguë au niveau de la direction, exacerbée par le départ du fondateur du parti  « l’Union pour la république « , Mohamed Ould Abdel Aziz, du pouvoir et le fait que – jusqu’à présent -  le nouveau président de la République, Mohamed Ould Cheikh Ghazouani n’accorde aucun intérêt pour le parti .
Une source  médiatique  locale estime que   la décision de nommer le député Habib Ould Ajah, originaire  de la moughataa de Monguel dans la Wilaya du Gorgol , au centre de la Mauritanie, ne serait pas bien accueillie au Maroc ,en tant que chef du plus grand bloc parlementaire  au sein de l’Assemblée nationale mauritanienne.
Surtout que jusqu’à ce jour, il dirige le «groupe d’amitié parlementaire mauritano-sahraoui» créé en 2015 qui  soutient la thèse du Polisario relative au différend avec le Maroc.
Source : https://www.anbaa.info/?p=52421
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire