Des artistes (griots) manifestent devant la présidence et demandent de mettre fin à la discrimination sociale

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, voiture et plein airUn certain nombre d’artistes mauritaniens ont manifesté mardi, devant le palais présidentiel, rejetant ce qu’ils décrivent comme des abus à leur encontre, diffusés dans un clip audio . Ils  exigeant que les autorités enquêtent sur l’auteur  des propos malveillants qui leur ont été adressés et qu »elles mettent fin au discours de la discrimination sociale qui se propage de plus en plus.

Un certain nombre d’artistes ont déclaré à Alakhbar  qu’ils demandent essentiellement de mettre fin au discours de haine qui s’est intensifié, au cours de la période récente, soulignant que l’enregistrement  audio qui les diffamait ne leur nuisait pas autant que son auteur qui se cache  de crainte pour sa reputation.

L’artiste Baba Ould Hembara a delaré  que la solidarité de  tous  avec les artistes prouve que cet acte d’abus était isolé, soulignant que l’abus avait atteint le prophète, que la paix soit sur lui , il n’est donc pas  surprenant qu’il atteigne   les autres.
Aucune description de photo disponible.

L’artiste Ouleyou Mint Amar Tichit  a remercié toutes les personnes qui ont exprimé leur   solidarité avec les Igawen (griots)  après ces diffamations , affirmant que cette frange  du peuple mauritanien, les griots  ont  été victimes   de nombreuses vexations qu’ils ont  tolérées, mais qu’il ne permettront pas et n’accepteront que l’on s’attaque  à leur   foi religieuse.

Mint Amar Tichit a indiqué que la mise en cause de leur foi religieuse est  inacceptable, car ils sont  reputés  en matiére  glorification d’Allah et louanges à son prophète, la paix soit sur lui. Ils sont connus pour   leur sincére  amour pour tous. Comme l’histoire l’atteste.

Elle a ajouté que cette diffamation à leur encontre fut  une opportunité pour les nouvelles générations de voir le rang attribué à « Igawen « ,par le peuple mauritanien et l’ampleur de sa consideration et de sa solidarité avec eux, exigeant des autorités d’activer la loi incriminant la discrimination sociale.

Mint Amar Tichit a appelé les Oulémas et religieux  du pays à clarifier la question de la licité  de la musique , d’un point de vue religieux, confirmant  que les artistes n’agiront que dans un cadre  permis et legitime et ne se permettraient des choses  Haram non autorisées)

Les participants ont levé des slogans condamnant les abus et diffamations  à l’endroit des musiciens , exigeant l’équité pour tous  et la sanction de l’auteur des propos diffusés dans  l’enregistreur du clip audio abusif.

Des avocats et activistes de la société civile ont également assisté à la manifestation.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/20777

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire