Je suis un griot …par Pr ELY Mustapha

Je suis un griot ...par Pr ELY MustaphaPr ELY Mustapha – Je suis un griot et que personne ne vienne prier sur ma tombe. Et surtout pas ceux-là qui ont érigé leur infime savoir en une doctrine au service d’une idéologie obscurantiste qui ne dit pas son nom.

Je suis un griot et que ni de la grande, ni de la petite mosquée, ces imams qui justifient les régimes injustifiables ne viennent prier sur ma tombe.

Je suis un griot et ma foi me suffira dans l’au-delà et qu’ici-bas ma musique, qui a tant fait vibrer le cœur des miens, intercède pour moi dans la mémoire collective de ceux qui l’ont aimée.

Je suis un griot et j’ai chanté pour ceux qui ont ri, pour ceux qui ont pleuré, pour tous ceux qui ont croisé ma musique. J’ai par ma musique ému et fait aimer la vie aux hommes alors que d’autres, du haut de leurs mihrabs, l’ont réduite en vindicte, enfer et misère.

Je suis un griot et j’ai apporté, par ma musique, à la culture de mon peuple, l’amour la tolérance et la beauté des valeurs humaines, et non pas ces valeurs de haine et d’intolérance que prônent de prétendus imams du haut de leurs tribunes.

Je suis un griot, et de père en fils et filles, j’ai donné par ma musique, à mon peuple, des repères d’identité qui font qu’il se reconnait dans l’affection, la joie, la douleur et la sensibilité partagées.

Je suis un griot et J’ai navigué depuis des siècles sur les fleuves, blancs et noirs, de ma musique pour le bonheur et le plaisir de cette belle société d’honneur et de raffinement qui est la mienne et qu’aujourd’hui, du haut de vos mihrabs, vous détruisez à petit feu par vos sermons de division et de haine.

Je suis un griot et de cette fierté, je tire, pour mon art, une éternité, dans le cœur des hommes et des femmes de mon peuple, que jamais vos éphémères discours fanatiques ne pourront égaler.

Je suis griot et j’ai plus chanté les louanges de Dieu et de son Prophète que jamais vos prêches partisans n’égaleront en harmonie et en communion des cœurs.

Je suis un griot, ne priez pas sur mon corps éphémère. L’éternité est dans mon souffle qui habite, depuis des siècles, la culture d’amour, de félicité et de tolérance de mon peuple, et c’est sur cet éternel souvenir que repose, en paix, mon âme.

Pr ELY Mustapha

via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire