Les Igawen (griots traditionnels) victimes de diffamation et discrimination abominables (vidéos)

L’image contient peut-être : 1 personneDans un enregistrement audio largement partagé, sur les réseaux sociaux, ces trois derniers jours, un soi-disant  Faghih (juriste musulman), dont le nom n’est pas divulgué,  en réponse à une question d’un auditeur nommé  Sidi Mohamed, répond que :

«Les Igawen (griots traditionnels), sont les prêcheurs du Satan et par conséquent vantent sa morale , à contre sens de  la religion musulmane. Ils  sont semblables aux juifs qui croient en le prophète et sa vocation mais qui n’appliquent  pas sa sunna (ses instructions)»

 

La déclaration de ce «faghih » a déclenché  une ébullition et agitation  sans précédent, non seulement au niveau des Igawen eux mêmes, mais au niveau de tous les mauritaniens qui ont écouté l’enregistrement.

Lesquels considèrent les propos de ce personnage,plus qu’une diffamation ,mais  comme un mépris, une  insulte et une discrimination  abominables à l’endroit de tous les musulmans, et s’interrogent :

Qu’ont les Igawen de particulier, par rapport aux autres citoyens, sur lequel se fonde cet individu pour les indexer et les stigmatiser à ce point ?

En quoi, ce monsieur, s’arroge-t-il, l’outrecuidance de s’ériger en juge et décideur de la conscience et la foi des gens ?

Jusqu’à quand les pouvoirs publics, en particulier le ministère des affaires islamiques continuent-ils à laisser l’espace décisionnel religieux (les fatwas) ouvert à n’importe qui ?

Image de prévisualisation YouTube

Dés la publication de  l’enregistrement audio de ce Faghih, les descendants des griots traditionnels se sont empressés de lui  répondre, par la voix , entre autres de :

Bouyagui Ould Nevrou qui s’est dit fier d’être Iguiw, avant de démontrer, preuves à l’appui, par un poème virulent, le dérapage insensé et irrespectueux, du soi-disant savant, qui, dit-il,  s’avère être, plutôt ignorant,.

Image de prévisualisation YouTube

De son coté, Lekbeid Ould Ahmed Zeidane , a étalé de long en large , le rôle éminent des Igawen au sein de la société mauritanienne, tant au plan historique, social que religieux ,  non sans évoquer leur comportement paisible, digne et patriotique  , malgré la marginalisation dont ils sont victimes.

Il a interpellé les autorités publiques, estimant que la patience et le silence des descendants des Igawen a atteint le seuil de l’intolérable.

Il a diffusé intégralement les propos diffamatoires du dit Faghih, avant d’enregistrer sur le même audio, sa réponse à travers, un psaume poétique d’une rare perspicacité.

 

La vague de contestation et de dénonciation de l’enregistrement  audio  du  Faghih continue de remplir les pages des réseaux sociaux, les discussions et commentaires dans  les ménages et les lieux publics.

 

adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire