https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le retour d’Ould Chafi et Ould Bouamatou .. est désormais possible, sans préavis

Les événements en Mauritanie se sont accélérés ces derniers jours et ces dernières heures ,en faveur de l’homme politique Mustapha Ould Imam Chafi et de l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou, qui vivent en exil volontaire hors de leur pays.

Trois organisations non gouvernementales mauritaniennes ont annoncé mardi qu’elles avaient décidé de retirer la plainte déposée devant un tribunal français contre l’homme d’affaires Ould Bouamatou.

Les organisations ont mentionné la fausseté des informations  et  enquêtes journalistiques incomplètes et inexactes, sur lesquelles elles se sont fondées pour porter plainte .

Début octobre 2017,  la publication d’un rapport de l’organisation française de défense des droits de l’homme «Sherpa»,  confirme l’existence d’une «épidémie de corruption et de détournements  en Mauritanie» qui  entrave le développement de ce pays  qui dispose de nombreuses richesses.
« Certains hommes politiques ont accusé le régime de l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz,d’avoir versé de   l’argent à certains  journalistes et  ONG locales de défense des droits de l’homme,pour   discréditer Moustapha Ould Chafi et l’homme d’affaires farouche opposé à son régime, Mohamed Ould Bouamatou,qu’il accuse d’être à l’origine du rapport Sherpa .

Lequel rapport appelle  à ouvrir « des enquêtes sur la gestion des biens publics  Mauritaniens ».

La décision des ONG de retirer la plainte contre Ould Bouamatou intervient ,quelques jours après les rencontres du nouveau président, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, avec d’éminents dirigeants de l’opposition, qui ont demandé la levée de tous les obstacles administratifs et juridiques qui empêchent le retour des opposants au régime de l’ancien président dont :

Les hommes d’affaires Mohamed Ould Bouamatou, Mohamed Ould Debbagh et le groupe musical  Awlad Leblad

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52305

Traduitpar adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire