https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

L’association des journalistes condamne la décision du ministre porte-parole du gouvernement

L’association des journalistes condamne la décision du ministre porte-parole du gouvernementSenalioune - Le syndicat des éditeurs de journaux mauritaniens (SJM) à travers Moulaye Najim Ould Moulaye Zein a exprimé son profond mécontentement face à la décision du porte-parole du gouvernement Sidi Ould Salem d’empêcher certains journalistes d’assister à la conférence de presse hebdomadaire peu après la réunion du conseil des ministres.

SJM se solidarise avec ses collègues journalistes, déclarant que cette décision est contraire à la Constitution et constitue une violation flagrante des lois régissant la profession de journaliste et la liberté des médias.

Un journaliste doit être appelé à participer à des conférences de presse organisées par le gouvernement et d’autres organes afin d’accéder à des informations, de les transférer et de les communiquer honnêtement au publique.

Cette décision du ministre est une insulte à la profession et un mépris pour à l’égard des journalistes.

Ould Moulaye Zein a déclaré que le ministre a le droit d’inviter des journalistes qui l’ont applaudi et félicité, mais qu’il n’a pas le droit d’empêcher d’autres journalistes d’entrer dans la salle de conférence de presse, qu’il est lui-même invité. Et que ceux qui ont le droit administratif de retirer des licences et d’empêcher les journalistes ou de les autoriser à participer à cette conférence relèvent du ministère de tutelle, qui est le ministère de la Culture. Il est donc inacceptable en l’état et le droit d’accepter le mélange de pouvoirs des ministres.

Il a demandé au ministre de la culture de suivre les procédures administratives et prendre des mesures pour remédier à la situation et rectifier la grave erreur dans laquelle Ould Salem est tombé.

Source : Senalioune
Via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire