De l’intérieur du parti au pouvoir: l’ancien président de la Mauritanie ne reviendra pas ..!

Un haut responsable du parti de l’Union pour la République (UPR) a critiqué l’appel de l’ancien ministre mauritanien Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, provisoirement responsable de la gestion des affaires du parti,demandant de  préparer le retour de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ce haut responsable du parti a confié à anbaa. Info que ceux qui pensent que la Mauritanie ne peut pas générer  un nouveau président ont tort et se trompent  mille fois.

« L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a quitté le pouvoir et ne reviendra pas, ni par la passivité  ni par la force », a-t-il ajouté.

« L’ancien président mauritanien jouit d’ assez de liberté pour parcourir en touriste,  les parcs de plaisance européens. Alors qu’il  est  le premier accusé, par certains membres de son peuple, d’avoir  détourné des milliards de dollars « , a-t-il déclaré.

Le haut responsable, qui a préféré ne pas être  nommément cité, s’est étonné   que certains mauritaniens, « ne se laissent pas convaincre  par la vérité, même si vous la placez  devant leurs  yeux …Et continuent à œuvrer  avec toute  énergie à se prévaloir d’  illusions impossibles à réaliser ».

Ceux ci , dit-il, sont ceux là mêmes qui  » méprisent ce peuple épuisé et écrasé  . .. sans qu’une lueur d’espoir ne pointe pour le délivrer .  »
« Ould Abdel Aziz est parti … et ne reviendra pas, les missionnaires et propagantistes pour son retour sur la scène politique,  sont délirants … et délirants … le peuple mauritanien, depuis le 1er août 2019, n’est plus comme avant. »

Il a ajouté  que « le président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani ne trahira pas le  peuple qui lui a fait  confiance. Et aucun  mauritanien aspirant au changement  historique, qui vient de se produire  dans le pays, n’admettra que leur nouveau président qu’ils ont adulé,  les abandonnera en cours de  route ».

Le haut  responsable a comparé les  réunions consultatives spéciales convoquées, ces jours ci,  par les dirigeants du parti UPR,  semblables aux  réunions consultatives qui  ont été tentées précédemment et qui n’ont pas abouti à finaliser un projet d’amendement constitutionnel,  qui permette   à l’ancien président Ould Abdel Aziz, de briguer un troisième mandat présidentiel!.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52279

Traduit par adrar.info

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire