La haute autorité de l’audiovisuel mauritanien HAPA conclut un partenariat de collaboration avec la HACA marocaine

La haute autorité autorité mauritanienne de l’audiovisuel (HAPA) a conclu un projet de partenariat de coopération avancée avec la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle marocaine (HACA).

 

Le président de la haute autorité de l’ audiovisuel en  Mauritanie, Hamoud Ould M’hamed, a rencontré vendredi à Rabat la présidente de la Haute Commission de la communication du Maroc, Latifa Akherbash.

Les deux présidents ont passé en revue les relations de coopération et d’échange, entre les deux institutions, qui ont débuté en 2013 ,avec un protocole de coopération, prévoyant notamment l’installation d’une solution de surveillance informatisée dans les programmes HAPA et HMS.

La présidente de l’Association marocaine a évoqué la coopération entre les deux institutions et a suggéré à son homologue mauritanienn de rechercher de nouveaux moyens d’échanger des expériences et de mettre en commun les expériences permettant aux deux instances d’approfondir leur coopération.

La responsable marocaine, Mme Akherbash, a assuré la partie mauritanienne qu’elle était disposée à assurer la meilleure mise en œuvre possible des engagements pris et à promouvoir la consultation et la coordination d’actions communes au sein des réseaux de leurs organismes de réglementation, tels que le Réseau de réglementation des télécommunications en Afrique (RIARC) ,  le Réseau des régulateurs méditerranéens (RIRM)), Le réseau français d’organismes de presse (REFRAM) et le Forum des autorités de régulation de l’audiovisuel , membres de l’ITAS , dansl’Organisation de la coopération islamique (IBRAF).

Le responsable mauritanien Hamoud Ould Mohamed a remercié  la HACA pour l’intérêt qu’elle a toujours manifesté dans le développement de relations avec HAPA, exprimant sa satisfaction pour l’efficacité de la solution de surveillance des programmes HMS.

Ould M’hamed a déclaré que la solution HMS a permis à la HAPA   d’assurer, dans le meilleures conditions  la surveillance  des programmes pendant l’élection présidentielle de 2019, ce qui a contribué à donner de la crédibilité au processus de cette campagne électorale.

Ould Mohamed a également salué la dynamique de HACA dans les réseaux internationaux, notamment le RIARC et l’IBRAF.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=52236

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire