Dans un nouvel enregistrement, Cheikh Rida nie avoir rencontré Ghazouani ou coordonné avec Aziz

Cheikh Ali al Rida bin Mohammed Naji al Saidi a nié avoir rencontré le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani « dans ou à l’extérieur du quartier de Tayssir », ajoutant qu’il ne l’avait pas rencontré depuis qu’il avait pris le pouvoir et ne le voit qu’à travers  « les  images TV ».
Dans un nouvel enregistrement audio, Cheikh al-Ridha a déclaré qu’il n’était pas « un chef de parti ou une personnalité politique nationale, et qu’il n’était pas nécessaire de se précipiter pour rencontrer le président. »

Bin Mohammed Naji al-Saidi a nié toute coordination entre lui et l’ ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz, ou son gouvernement sur « la vente ou l’achat de propriétés », soulignant qu’il avait eu écho via  « des personnes de confiance que le président n’était pas satisfait de ses activités, les considérant ni prestations de service ni commerce  « .

Bin Mohammed Naji al-Saidi  a, de nouveau ,présenté ses excuses à ses créanciers et a avoué sa « culpabilité », ajoutant qu ‘ »il y a des promesses qui m’ont été faites par  des personnes que je connais,  l’État n’étant pas parmi elles,  certaines sont en Mauritanie et d’autres à l’extérieur ».

Cheikh al-Ridha a déclaré qu’il s’attendait à  « la cessation forcée de ses activités par l’État, mais ce ne fut  pas le cas, alors nous les avons donc nous mêmes arrêtées « , promettant de payer ses dettes.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/20511

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire