Ressentiment de tous les conseils régionaux à l’endroit du ministre de l’Intérieur (exclusif)

Les relations entre les conseils régionaux et le ministère de l’Intérieur connaissent leurs pires moments depuis la nomination du nouveau ministre, M. Mohamed Salem Ould Marzoug, dans un climat de tension croissante entre le ministre ,depuis son entrée en fonction et les présidents de toutes les régions, en raison du traitement inapproprié qu’il réserve aux élus dans ces instances.

 

.Selon Zahra Chinguet, le ministre n’a pas reçu les chefs des conseils régionaux depuis sa nomination, ni appliqué  les décisions qui lui sont  confiées,

La relation entre les conseils régionaux et le reste des secteurs ministériels est en panne depuis la publication , par le gouvernement ,du décret de transfert des pouvoirs et des ressources financières aux conseils régoionaux

La crise a été exacerbée lorsque  le  ministre est sorti de son  rôle de tutelle technique  pour devenir  tutelle financière qui est du ressort et des prérogatives du ministre des Finances.

Le  ministre considère donc, dans une confusion totale des rôles,   les conseils régionaux comme de simples services  secondaires ,dépendant du  ministère de l’Intérieur.

Cela s’avère menaçant et contraire  à  l’ambition et aspirations exprimées  par les populations, lors des amendements constitutionnels de 2017  et que  président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani s’est engagé à développer et à parrainer.

Option, d’ailleurs qui ,dans le programme du Premier ministre Ismail Ould Bedda  Ould Cheikh Sidya, approuvé par le Parlement lors de sa dernière session, a été reconnue  comme l’un des aspects les plus importants du développement local en Mauritanie

 

Source : http://zahraa.mr/node/21387

Traduit par adrar.info

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire