Trois mois après la fermeture du compte  » Rachad », les travailleurs non permanents supplient le président

Un certain nombre de travailleurs non permanents ont fait appel au président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani pour qu’il intervienne et ouvre  le compte Rachad,  afin de payer les retards de leurs salaires .

 

Des milliers de travailleurs sans salaire pour le troisième mois consécutif , ont qualifié leur  situation actuelle d’enfer, affirmant que la fermeture de Rachad a été la pire chute de leur vie et qu’ils ont actuellement  deux fois plus de difficultés financières, en raison de l’ouverture des écoles qu’ils doivent confronter.

La fermeture du compte  Rachad   intervenue à la veille de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle  du 22 juin a perturbé l’activité de certaines institutions, empêché d’autres de payer les salaires de leurs travailleurs et bloqué de nombreux projets et ateliers qui étaient programmés ces derniers mois.

 

Source :http://zahraa.mr/node/21380

Traduit par adrar.info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire