J’ai une ancienne et persistante passion pour la lecture et incidemment pour l’écriture

L’image contient peut-être : Hamoud Sidibe, gros planJ’ai une ancienne et persistante passion pour la lecture et incidemment pour l’écriture. Je suis entouré d’ouvrages et de revues en français et en arabe. Il semble que j’avais été parmi les meilleurs élèves au collège, au lycée et à l’ENA et pas trop mauvais à l’Université Mohamed V.

J’ai pratiqué le journalisme et servi aux départements chargés de l’économie du mieux que je pouvais et sans commettre d’abus, d’indélicatesse bien que j’aie travaillé dans les commissions de marchés, où la commission d’indélicatesse n’est pas rarissime. Je suis traducteur agréé auprès des tribunaux et j’avais traduit entre autres des textes techniques importants comme le PREF ( 1985 – 1988) et le rapport sur l’atelier sur le dividende démographique pour la Mauritanie .

J’ai fait une traversée du désert tout au long de ma carrière administrative qui ressemble dans les faits à de l’ostracisme. Le virus de la presse et de l’écriture ne m’a pas quitté. Aussi, me suis – je concentré sur l’écriture pour la presse et maintenant je semble n’avoir d’autre occupation que sur facebook.

Mais comme j’avais passé l’essentiel de mon temps à écrire des articles, j’en avais sélectionné quelques-uns que j’avais rassemblé pour les publier il y’a deux ans de cela. J’ai fait la même chose pour les articles en arabe. J’espère pouvoir les publier de mon vivant. J’en ai confié la préface à un parent, ancien ministre et ancien ambassadeur.

Un seul écrit n’est pas un article mais une pièce assez spéciale.. Je vais essayer de publier la conclusion qui évoquait les futures mais désormais passées élections diverses…..

…….

** Après ces considérations générales, je pense, à mon humble avis que notre pays a tout intérêt à s’évertuer à améliorer sa gouvernance même si elle était supposée excellente ; à instaurer une véritable démocratie pour laquelle la préparation de véritables citoyens par une bonne éducation est nécessaire.

En effet, une somme d’individus malléables et manipulables ne constituent pas DD véritables citoyens tant qu’ils ne sont pas encore suffisamment conscients de leurs droits et devoirs. Mais en attendant essayer de créer les meilleures conditions possibles pour ces populations pour ce qui est de leurs besoins fondamentaux : en structures sanitaires performantes et une large couverture sanitaire universelle éventuellement ; en éducation de qualité pour obtenir des ressources humaines à la hauteur de leur mission; par la mise à disposition de l’eau potable partout où c’est possible ; des services d’électricité ( de préférence et même par nécessité de source durable et propre, les sources ne manquant pas); de l’habitat décent et des services de télécommunications, etc.

** A propos de la démocratie, elle suppose toujours diverses parties prenantes devant être impliquées : les partis politiques, les syndicats et autres OSC et une presse libre et responsable. Elle doit se caractériser par la recherche permanente du consensus – en dehors des positionnements politiques – sur les questions de portée nationale.

Puisque lorsqu’elle est unilatérale, elle se tfouve forcément dévoyée et tronquée, l’unilatéralisme étant antinomique avec la démocratie : c’est évident. Être en même temps juge et partie est une situation malsaine. Dans le cas d’un pays, son sort concerne tous ses citoyens quelles que soient leurs opinions et positionnements, la citoyenneté se définissant non pas par l’opinion mais par l’appartenance à ce pays.** Des échéances électorales sont sur les portes : législatives, municipales et régionales en 2018 et présidentielle pour 2019/

Mais on ne doit jamais perdre de vue que la démocratie ne saurait se limiter au seul fait d’organiser par moments des scrutins d’une certaine façon mais suppose toujours un climat général propice et des institutions indépendantes pour dire le droit et y veiller.

** Je pense que par une telle attitude cherchant toujours le consensus et l’implication des parties prenantes, tout le monde peut être gagnant même lorsqu’il sort perdant à  » la régulière « dans un jeu démocratique. **

Hamoud Sidibe
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire