Sidi Mohamed Khattry : Il y’a un grand malaise sur fond de refoulé, de mémoires et de cicatrices

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et texte La déclaration (du conseiller  Saoudien concernant l’arabité de la Mauritanie  ) en soi , n’a aucune importance .
C’est son exploitation et ce qu’elle a révélé qui pose problème .
Il faut reconnaître qu’il y’a un grand malaise sur fond de refoulé, de mémoires et de cicatrices.
C’est à dire  des affects que nous nous obstinons à camoufler par les vœux pieux et le discours politicien.
Une voie sans issue au final.

Ce qu’il faudrait proposer c’est la nécessité de profiter du climat de liberté sans précédent et de cette ère d’alternance pour inviter à un débat national refondateur ,parrainé par l’État, les partis politiques et la société civile, avec des termes de références axés sur nos blocages respectifs: identite nationale, majorité , minorités, langue officielle (s?) langue nationales, dossiers du passif humanitaire, égalité des chances etc.
Ensuite pourront s’articuler des thèmes comme la gouvernance, l’éducation, le modèle de développement etc

Une fois de telles rencontres organisées, je suis sur qu’on saura enfin ,séparer la graine de l’ivraie, l’objectivité de la surenchère.

 

Sidi Mohamed Khattry

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire