Abou Sarr : La couleur de la peau ne détermine pas une ethnie..

Photo de Abou Sarr.Ceux qui veulent faire des haratins une ethnie n’ont aucune notion d’anthropologie .
Les haratined ont des origines diverses .
Selon le préhistoriens Henri Jean Hugo, dans son ouvrage  » le Sahara avant le désert », les populations néolithique Soudano-guinéennes ( ateriens et tenereens ) autochtones du   sahera méridionale , prisonniers de la désertufication , sont restées dans les points d’eau du désert, pratiquant l’agriculture sous les palmiers dattiers durant des siècles .
Les migrations des ethnies leucodermes ( berbères et arabes) ayant envahi le terroir, elles se sont retrouvées dominées par une culture et une puissance économique qui les a poussé à  l’assimilations. Alors qu’ils ‘étaient des agriculteurs ( harassine en arabe ) libres et souverains.

Ce ne sont pas des des esclaves car ceux qui sont restés se sont métissés aux nouveaux venus.
Habbab ( le mythe du Bida à chingueti , conservé dans la bibliothèque de Hel Habott ) à épousé une guinguira ( soninké Cissé ) pour donner Ahmed.khoule .
Les esclaves chez les arabes , sont de deux ordres :
Les esclaves des zouya .
Les esclaves des guerriers.
Ils n’ont pas la même origine et ne vivent pas de la même façon .
Donc les haratins sont arabes au même titre que les autre arabes de Mauritanie. Il s’agit de leur rendre justice au sein de leur ethnie .

Abou Sarr, Dr historien

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire