L’abattage d’arbres menace la végétation dans le Hodh El Gharbi

L’exploitation forestière est répandue dans de vastes zones de la région de l’Aoukar , en raison de l’absence de contrôle administratif et de l’ignorance par la population de la nécessité de préserver les réserves de plantes presque inexistantes, de la région.

La périphérie  du village d’Oum Lahyadh, dépendant  de la moughataa d’Aioun , dans la wilaya du Hodh El Gharbi, est le théâtre d’une grave déforestation, causée par l’exploitation forestière qui menace de transformer la région en pentes de sable, en raison de la course de la population locale, à la construction de barrages saisonniers.

Les villageois se plaignent que des milliers de mètres carrés d’arbres dans les banlieues proches de leur  village sont  dégarnis,  pour servir  à clôturer des terres stériles.

Ils  soulignent qu’ils ont été affectés par ces pratiques, notant  que le Département de la protection de l’environnement de l’État ne prête pas beaucoup d’attention à ce problème.

Source :http://zahraa.mr/node/21337

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire