La rougeole frappe les populations de l’Aoukar et les services de santé absents

La fréquence de l’infection par la rougeole (Bouheimroun) a augmenté ces derniers jours dans la région de l’Aoukar , face à une hausse vertigineuse des températures et à l’absence d’équipes sanitaires dans les  zones à risques.

La vice présidente   du conseil régional du Hodh El Gharbi , Mettou Mint Mohamedou Ould Baba, a déclaré, après une visite effectuée dans la région, que le nombre des victimes de la maladie a  franchi le seuil de la trentaine de personnes   ces derniers jours.

La maladie est  concentrée dans trois zones principales : Hammala, Al-Maleh et Al-Farwa.

Certains malades ont été transportés  au centre de santé  d’Oum Lehyadh  ou  vers le centre de santé de « Leghleya « , tandis que d’autres ont été contraints de  subir les  traitements traditionnels , en raison des difficultés de transport dans la région et de la culture traditionnelle prévalant dans la région de l’Aoukar .

Selon Mettou  Mint Mohamedou Ould Baba, au  marché hebdomadaire d’Oum  «Lehyadh» sont  arrivés le vendredi 20 septembre 2019, deux cas à bord de véhicules de transport en commun, provenant de la localité de Hammala

Alors  que les services de santé municipaux avaient enregistré plusieurs autres cas auparavant. Certains d’entre eux ont été hospitalisés  dans une petite maison juxtaposant le marché central, où la population est nombreuse prés de ce lieu.

La vice-présidente du conseil régional a lancé un appel au ministère concerné, pour qu’il intervienne plus sérieusement  et envoie une équipe médicale capable de gérer la situation actuelle

Elle  a également mis en garde contre l’aggravation de la maladie, due au transport des blessés, dans les véhicules de transport en commun et à l’absence de distinction entre les personnes infectées par la rougeole  et les personnes infectées par le paludisme.

Elle a déploré le comportement du médecin en chef dans la région, qualifiant cette attitude de  gestion irresponsable à l’endroit des électeurs . Elle reproche au responsable  le manque de  sensibilisation des citoyens  , le  mépris des  personnes atteintes par  la maladie ,qui sont regroupées dans une  zone peuplée de milliers de personnes, sans aucune prise de protection.

 

Source : http://zahraa.mr/node/21331

Traduit par adrar.info

 

.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire